Scheidentrockenheit

La sécheresse vaginale, (pas) un tabou

Divers facteurs dans la vie d’une femme peuvent avoir une influence négative sur l’humidité des muqueuses vaginales. Les raisons d’une diminution de l’humidité vaginale peuvent être nombreuses, l’âge jouant un rôle très faible:

  • Stress et nervosité
  • Médicaments
  • Opérations
  • Grossesse
  • Ménopause
  • Hygiène intime exagérée

Après avoir accouché, les femmes souffrent souvent de sécheresse intime. Ceci est dû à un déséquilibre hormonal après la grossesse, l'accouchement et l’allaitement suite à la baisse des œstrogènes. La muqueuse devient plus fine et plus sensible. La flore vaginale peut être déséquilibrée, ce qui entraîne sécheresse et infections du vagin.

Cela se manifeste par des démangeaisons, des brûlures, des douleurs lors du sexe, une sensibilité aux irritations mécaniques (sous-vêtements/pantalons serrés, vélo etc.), voire rarement des saignements de la muqueuse vaginale.

Sous nos latitudes, les inflammations du vagin, de l’entrée du vagin, des lèvres et de la vulve ne sont pas une question de mesures d'hygiène insuffisante. Au contraire, nous avons plutôt tendance à nous laver trop, trop souvent et en plus, avec des produits et savons normaux. Cela peut endommager la peau sensible. Beaucoup de produits détruisent le film acide protecteur de la peau, l’eau la dessèche. Pendant la grossesse, les chamboulements hormonaux modifient en outre souvent le pH du vagin. La muqueuse devient plus sensible aux irritations. Les rapports sexuels, les protège-slip ou les germes étrangers sont d’autres facteurs d’irritation. Quand votre peau est endommagée ou trop ramollie (piscine), vos propres germes et champignons, qui d’ordinaire vivent paisiblement dans le vagin, peuvent déclencher une infection. Les mycoses sont en général inoffensives pendant la grossesse et l’accouchement, même si la démangeaison peut être gênante. Si votre vagin n’est pas assez acide, les lactobacilles protecteurs manquent à l’appel. Comme le sperme est alcalin, le vagin doit faire l'effort de rétablir son milieu acide après chaque rapport sexuel.

Conseils:

  • Intégrez vos soins intimes dans vos soins corporels et votre attention quotidiens. Soignez vos parties génitales avec autant d’affection que votre visage. La graisse soigne et protège la peau
  • Ne lavez pas les parties intimes avec du savon normal. Le meilleur produit est l’eau pure. Au besoin, vous pouvez utiliser des produits d'hygiène intime spéciaux qui combattent les démangeaisons et régénèrent les graisses. Mettez de la crème sur la peau sensible après la douche.
  • Si vos parties intimes vont être sollicitées, par ex. avant d’aller à la piscine, de longs tours à vélo etc., hydratez ou enduisez-les avec une huile pour le corps ou une crème hydratante agréable pour vous.

Pour hydrater et protéger la muqueuse sensible des parties intimes, c’est conseillé d'utiliser un bon lubrifiant (par ex. pjur med), un moyen simple et rapide de se soulager dans les cas mentionnés. C’est très important d'utiliser les bons produits, car beaucoup de graisses et d’huiles normales ne conviennent pas pour les parties intimes.

Les lubrifiants à base d'eau et de silicone fonctionnent très bien et conviennent à tous les types de peau. Ils préservent l'humidité des parties génitales et préviennent les petites déchirures ou irritations. En outre, ils permettent aux femmes de vivre l'amour physique sans complications.

Les lubrifiants à base d'eau humidifient en douceur et peuvent être enrichis de précieux extraits de plantes. Les lubrifiants à base de silicone fournissent une hydratation durable et intense quand il y a besoin de plus d’humidité. D’ailleurs, ils peuvent aussi être utilisés pour faire des massages. Attention: les produits doivent être compatibles avec les préservatifs pour éviter les microfissures qui peuvent laisser passer des spermatozoïdes et/ou des germes.

Source: Judith Krucker, Bebo Schweiz

Last update : 13-05-20, BH

loading