Schlafendes Baby mit Nuggi

Conseil de sage-femme: la lolette

La lolette, oui ou non?! Pour cette question, comme de nombreuses autres questions par rapport à bébé, vous serez confrontée à tous les sons de cloche. Quand on ne peut pas répondre à une question par un oui ou un non catégorique, c’est vous, les parents, qui décidez. Ne vous laissez pas trop influencer quand la voisine, votre collègue ou la belle-sœur vous raconte qu’elle, elle n'a pas fait comme ça pour ses enfants.

La question de la lolette est justement un de ces sujets. Les bébés ont besoin de sucer, c'est évident. Les enfants doivent pouvoir suçoter à volonté. On a toujours très peur que le bébé confonde sein et tétine quand on lui donne une lolette en plus de la poitrine maternelle. Mais chez la plupart des bébés, ce n'est pas un problème du tout.

Mais il y a un point important à prendre en compte chez les bébés très jeunes: les une à deux premières semaines, quand la production de lait se met en branle et que la poitrine s'adapte gentiment aux besoins de l’enfant, le lien est encore très fragile. Autrement dit, si le bébé reçoit toujours la tétine avant le sein, il y a un risque qu’il se fatigue à téter la lolette et qu’ensuite il boive moins au sein. Cela peut avoir pour conséquence une stagnation de son poids et une stimulation insuffisante de la poitrine.

Une fois que l’allaitement est plus ou moins rodé, que l'enfant va au sein avec assurance et que la mère arrive à bien reconnaître ses signaux de faim, il n’y a pas vraiment de contre-indication à la lolette. Désormais, on recommande, dès que l’allaitement fonctionne, de proposer une tétine à l’enfant pour dormir, sans l’y forcer, pour prévenir la mort subite du nourrisson.

Last update : 12-01-17, JM

loading