Mutter mit Säugling im Spitalbett am Fieber messen

Les lochies

Les lochies sont les pertes initialement sanglantes des premières semaines qui suivent l'accouchement. Elles montrent que l’utérus se contracte correctement pour retrouver sa taille d’origine. Les tissus de l’utérus, là où le placenta s’est décollé, guérissent en excrétant du sang, des sécrétions et des morceaux de tissu mort. Normalement, les lochies ne durent pas plus de quatre semaines. Cependant, ça varie beaucoup d'une femme à l’autre et dépend aussi du fait que vous allaitiez ou non. Les lochies s’arrêtent en général plus tôt chez les mères allaitantes.

Normalement, les premiers jours, il y a pas mal de sang rouge clair avec peu de caillots. Si vous allaitez, le flux peut être encore plus fort et d’un rouge plus intense. Avec le temps, les lochies s'affaiblissent. Elles passent du rouge au rose ou brun à la fin de la première semaine et finissent par être jaunâtres ou complètement incolores.

Pendant les premières minutes de l’allaitement, vous remarquerez que vos lochies deviennent soudain nettement plus fortes. La libération d’ocytocine lors de la tétée déclenche des contractions de l'utérus, appelées tranchées. C'est excellent pour que l'utérus retrouve sa taille normale, car sa muqueuse est compressée comme une éponge. Ceci prévient aussi les infections à l’intérieur de l’utérus, car les liquides ne s’accumulent pas à l’intérieur. Vous remarquerez aussi une intensification des lochies en vous levant après être restée couchée un moment.

Mais si vous avez des saignements très forts ou persistants entre les tétées, avec de gros caillots ou des morceaux de tissu, vous devriez contacter votre sage-femme ou votre gynécologue. Il se pourrait qu'une partie du placenta soit restée accrochée dans l'utérus (placenta accreta). Dans ce cas, la paroi utérine n'arrivera pas à guérir à cet endroit, ce qui provoque ces forts saignements.

Vous devez aussi informer votre sage-femme ou votre gynécologue si les lochies ont une mauvaise odeur. Normalement, les lochies n’ont presque pas d’odeur. Si cela sent fort, ce peut être signe d’une infection de l'utérus. Un utérus sensible à la pression ou le bas-ventre douloureux, souvent avec de la fièvre, sont signes d’une endométrite (inflammation de l’utérus) qui nécessite en général un traitement antibiotique.

Tant que le flux continue, vous devrez utiliser des serviettes hygiéniques. Parfois, la clinique en met à disposition. Mais mieux vaut prévoir quelques protège-slips à vous dans votre sac. Les premiers jours, quand le flux est le plus intense, vous aurez certainement besoin des serviettes les plus absorbantes. N'utilisez pas de tampons, ils augmentent fortement le risque d'infection! C'est beaucoup mieux quand les lochies peuvent s’écouler du vagin. Les slips jetables sont d’ailleurs très pratiques pendant le post-partum.

La plupart des obstétriciens n’ont rien à opposer au fait de se rincer à la douche, avec un jet doux, y compris les premiers jours qui suivent l'accouchement. Mais attendez au moins deux semaines avant de prendre des bains. Évitez pendant un moment les bains moussants, sels de bains et autres gels douche parfumés, pour ménager la peau sensible de vos parties intimes.

Beaucoup de gynécologues déconseillent les rapports sexuels post-partum pendant que vous avez vos lochies, pour éviter la transmission d’infections. Des études récentes ont démontré que, même si des bactéries se trouvent dans les lochies jusqu’à la fin de la troisième semaine après l'accouchement, les infections ne semblent pas plus fréquentes après des rapports sexuels pendant cette période.

Mais de toute façon, ça prendra probablement un certain temps jusqu’à ce que votre désir sexuel revienne. Il ne faut pas oublier non plus que le vagin est sec et délicat après l'accouchement, à cause d’un grand manque d'œstrogène, et qu’une épisiotomie ou une déchirure du périnée peut encore poser problème.

Last update : 24-09-18, BH / équipe sages-femmes swissmom

loading