Infusion und Blutdruckmessgerät

Accouchement au forceps

Les forceps sont des pinces constituées de deux cuillères métalliques incurvées, rappelant vaguement une pince à salade ou à sucre. Votre gynécologue les insère délicatement dans le vagin une à une, attrape la tête de l'enfant et l’extrait doucement du canal.

Si vous n’avez pas encore reçu d’anesthésie péridurale ou rachidienne, on vous donnera au plus tard avant l’utilisation du forceps une anesthésie locale pour votre bas-ventre. Il faudra souvent effectuer une épisiotomie (incision du périnée) lors de la sortie de la tête, pour prévenir une déchirure du vagin, du périnée ou des lèvres. Éventuellement, on videra aussi votre vessie via un cathéter. Les jambes surélevées dans des étriers, vous continuez à pousser et votre gynécologue aide la tête du bébé à sortir en tirant dessus gentiment. Une fois que la tête est passée, le reste du corps peut être accouché sans l’aide d’instruments.

Le forceps ne peut être employé que si la phase d’ouverture est terminée, quand le col de l’utérus est complètement dilaté et que la tête du bébé se trouve dans le bassin ou le canal.

Une naissance au forceps laisse souvent des marques rouges sur les côtés du crâne. Aucune raison de s’en faire, elles disparaîtront rapidement. Un accouchement au forceps peut prévenir une césarienne, par ex. si le bébé est resté coincé dans le bassin. En outre, cette méthode est souvent plus rapide et entraîne moins de complications qu’une césarienne.

Last update : 08-04-20, BH

loading