On entend souvent dire que certaines tisanes ne doivent pas être consommées pendant la grossesse. Des quelles s'agit-il?

Les tisanes, le rooibos et les thés verts comme alternative au café et au thé noir sont populaires pendant la grossesse - et la plupart d'entre eux sont également très sains. Toutefois, avec les restrictions suivantes :

  • Les thés drainants, qui peuvent aider en cas d'oedème et de syndrome du canal carpien (doigts endormis), doivent être évités complètement pendant la dernière phase de la grossesse. Cela inclut, par exemple, le thé à l'ortie piquante.
  • Pendant cette période, il faut également faire preuve de prudence avec les substances actives qui stimulent les contractions contenues dans le thé aux feuilles de framboise, mais aussi dans les infusions de feuilles de mûrier, d'achillée, de verveine (verbena), de cumin, d'absinthe et dans l'alchémille. Ces thés ne doivent être consommés qu'à partir de la 36ième semaine. Ensuite, ils aident à relâcher ("ramollir") les tissus du plancher pelvien et de l'utérus et à les préparer à la naissance. Parlez-en à votre gynécologue ou à votre sage-femme.  

De nombreuses épiceries, magasins d'aliments naturels et pharmacies offrent également des mélanges spéciaux de thés de grossesse.

Last update : 13-08-16, BH