Tropfen Vitamin D

Vitamines D, E et K

La vitamine D ou calciférol est nécessaire à l’assimilation du phosphate et du calcium et pour des os sains. Elle joue par ailleurs un rôle dans notre système immunitaire, autrement dit les défenses du corps contre les pathogènes. Un manque peut entraîner des infections aiguës des voies respiratoires basses, un rachitisme ou ramollissement des os, des naissances prématurées et un retard de développement du cerveau. Trop peu de vitamine D pendant l’enfance augmenterait le risque de diabète sucré, de sclérose en plaques, d’hypertension et de myasthénie.

Le corps humain peut générer lui-même 90% de vitamine D liposoluble: la peau produit de la vitamine D sous l'influence du rayonnement solaire. Les 10% restants doivent être apportés par l’alimentation. Bien sûr, la production de vitamine D est moins bonne en hiver et au printemps qu’en été et automne; il faut alors apporter la vitamine D de l'extérieur. Les sources alimentaires de vitamine D sont les produits laitiers (lait entier, beurre), la viande ou le foie et le jaune d'œuf. Les poissons à l’huile, par ex. sardines, maquereau ou saumon, ou le poisson de mer, doivent figurer au menu au moins une fois par semaine, car ils contiennent beaucoup de vitamine D qui améliore l’assimilation du calcium des aliments. Les champignons grandis ou séchés au soleil sont une source végétale. Malheureusement, la plupart des champignons dans le commerce ne poussent pas au soleil.

Pendant la grossesse, la vitamine D influence entre autres le système immunitaire de l’enfant, ses hormones et son métabolisme, ainsi que la construction des os et le développement du cerveau. Comme la vitamine D est tellement importante pour le développement de l’enfant, il commence à en recevoir avant même la formation du placenta. Pendant la grossesse, les besoins augmentent à environ 800 UI (unités internationales), ou 20 microgrammes par jour. D'après des études récentes, des spécialistes recommandent des apports encore plus élevés.

Un surdosage de vitamine D est-il possible? Est-ce dangereux? Selon les experts, jusqu’à 4000 unités par jour sont inoffensives y compris pour les femmes enceintes. La vitamine D (cholécalciférol) absorbée avec les comprimés est complètement inactive. Le foie et les reins ne la transforment en sa forme active que si le corps en a besoin. À partir d’une dose de 50’000 UI, donc plus de dix fois la dose quotidienne recommandée, on peut observer une hypervitaminose. En cas de surdose de vitamine D, le taux de calcium dans le sang augmente, ce qui surcharge les reins.

La vitamine E (tocophérol) se trouve dans les germes de blé, les produits de céréales complètes, les œufs, le lait, les noix et graines, l'huile végétale (de tournesol, de colza et de maïs), les légumes-feuilles, le brocoli, les avocats et les produits de soja. La vitamine E protège les cellules contre les radicaux libres, renforce les défenses immunitaires et assiste l’alimentation en oxygène des tissus. Apparemment, elle a aussi une influence sur le risque d'asthme des petits enfants. Dans une étude d’observation prospective, les enfants âgés de 5 ans étaient cinq fois moins nombreux à tomber malade quand les futures mères avaient reçu suffisamment de vitamine E.

La vitamine K (phylloquinone) est produite dans les intestins et partiellement absorbée par le corps. Elle se trouve aussi dans les légumes verts (épinards, chou de Bruxelles, brocoli), les patates, le bœuf et la volaille, les produits laitiers, les œufs, les abricots et les produits de céréales complètes. La vitamine K joue un rôle important dans la coagulation du sang et on en donne souvent aux nouveau-nés juste après l'accouchement pour prévenir les hémorragies cérébrales.

Newsticker

La peur exagérée de la vitamine D: une étude allemande a observé que 94% des femmes enceintes n’avaient pas assez de vitamine D pendant les mois d’hiver; même chose en été chez 35% d’entre elles. Un manque de vitamine D augmente le risque de complications de grossesse et de problèmes du développement des os, de maladies pulmonaires et de diabète sucré chez le nouveau-né. C’est pourquoi les experts recommandent la vitamine D non seulement pour les nourrissons, mais aussi les femmes enceintes. Selon eux, la peur très répandue des surdoses est exagérée car les reins ne produisent la forme active qu’en cas de besoin. La vitamine D absorbée en trop est simplement dégradée et éliminée. (swissmom-Newsticker, 23/05/2013)

Last update : 07-10-19, BH

loading

Elevit