Schwangere bei der Blutdruckkontrolle

Les examens prénataux pendant la grossesse

En Suisse, la plupart des femmes enceintes vont à leur premier examen prénatal au cours du deuxième mois de grossesse, dès qu’elles soupçonnent être enceintes ou quand elles ont déjà un résultat positif à leur test de grossesse. Ce peut être pendant la 6e-8e semaine de grossesse (SG). Mais ne vous inquiétez pas si votre gynécologue veut vous voir seulement à la 11ième ou 12ième SG. En effet, l’Ordonnance sur les prestations de l'assurance des soins ne prévoit qu’un seul examen avant la 16ième SG.

D’autres consultations auront lieu à intervalles de quatre semaines, puis une à deux semaines au dernier mois. Dans les grossesses sans complications, sept contrôles suffisent en général jusqu’au terme. Si nécessaire (suspicion de complications, retard), vous pouvez vous rendre à d'autres consultations. Si vous attendez votre deuxième enfant, vous n’aurez peut-être pas besoin d’autant d'examens prénataux.

Lors du premier examen prénatal, le médecin vous posera des questions et vous examinera attentivement. Il effectuera un frottis pour dépister le cancer et exclura une grossesse extra-utérine. Il regardera le groupe sanguin et cherchera des anticorps signes d'infections passées ou actuelles (par ex. rubéole, éventuellement toxoplasmose, hépatite B). 

Les examens prénataux suivants devraient durer moins longtemps que ce premier examen. Les contrôles de routine comprennent votre poids, votre tension, la hauteur utérine (bord supérieur de l’utérus), un échantillon d'urine, le taux d’hémoglobine de votre sang, l’activité du cœur de l’enfant plus tard la position de l’enfant. En outre, le programme de routine prévoit deux échographies. Parfois, il y a aussi un examen vaginal visant à évaluer le col de l'utérus et la taille de l’utérus.

L'assurance maladie ne rembourse des examens plus poussés que si la femme enceinte présente des risques particuliers ou si des complications apparaissent. Ça pourrait être par exemple un diagnostic prénatal si la future mère est relativement âgée ou une échocardiographie si l’on pense que l'enfant pourrait avoir une déficience cardiaque.

Depuis le 01.01.2017, en l’absence de complications, tous les sept examens peuvent être effectués par une sage-femme. Pour les grossesses à risque sans signes alarmants, les sages-femmes doivent collaborer avec un médecin. S’il existe déjà des signes de complications, les sages-femmes doivent prodiguer leurs soins selon les instructions d'un médecin.

Pendant votre grossesse, vous verrez éventuellement divers autres spécialistes. Vous pourrez par exemple consulter un généticien, qui étudie les risques génétiques particuliers, ou des nutritionnistes qui vous expliqueront des questions liées à l’alimentation. Les femmes souffrant d'une maladie chronique, doivent prendre régulièrement des médicaments et ont donc une grossesse à risque, sont prises en charge en coopération étroite entre les divers spécialistes (diabétologue, rhumatologue, neurologue, psychiatre, médecin de famille etc.).

Last update : 08-04-19, BH

loading