Humangenetische Beratung

Le conseil génétique

Si vous craignez que votre enfant pourrait avoir un risque accru d'une maladie génétique (par ex. une malformation physique, une maladie métabolique héréditaire ou une anomalie chromosomique),discutez-en avec votre gynécologue, qui pourra éventuellement vous transférer à un centre de conseil en génétique. Un conseil génétique peut aussi être indiqué si les partenaires sont parents de sang, prennent des médicaments, sont exposés à des radiations, prennent des drogues etc. pendant la grossesse. En règle générale, on effectue aussi un examen génétique des deux partenaires après plus de deux fausses couches.

Un cas classique de conseil génétique serait par exemple quand il existe dans la famille des personnes atteintes d'une malformation physique ou d’un handicap mental particuliers, ou d'une maladie qui pourrait être héréditaire. Il se peut aussi que vous ayez déjà un enfant avec une maladie congénitale et que vous aimeriez connaître le risque que vous mettiez au monde un autre enfant qui en serait aussi affecté. Pour beaucoup de maladies, le risque qu’elle se reproduise dans la même famille est faible, mais certaines ont 25% ou même 50% de chances de réapparaître.

Lors d'un conseil génétique, on ne vous informe pas seulement des risques, mais aussi de toutes les possibilités de diagnostic avant et après la naissance. Beaucoup de femmes qui n’ont pas d'antécédents familiaux particuliers, mais sont relativement âgées (plus de 35 ans) et pensent donc à un diagnostic prénatal recourent aussi à ce service.

Le conseil est disponible aussi bien avant qu’après les divers tests prénataux. N’oubliez pas que, quand un test donne un résultat suspicieux ou quand des tests plus poussés vous sont proposés, la décision finale concernant la suite des opérations vous appartient, à vous et votre partenaire.

Last update : 02-05-16, BH

loading