Paar bei einem Beratungsgespräch mit der Gynäkologin

Qui doit faire effectuer un examen prénatal?

Des tests de diagnostic prénataux spéciaux sur les tissus de l'enfant, comme les cellules du liquide amniotique ou du sang, ou des tissus en grande partie identiques au matériel génétique de l’enfant (villosités du chorion), permettent d’identifier beaucoup (mais pas tous) de problèmes qui peuvent affecter le développement et la santé de votre enfant et causer des malformations ou des complications pendant la grossesse.

Ces tests sont proposés aux femmes enceintes présentant certains facteurs de risque, par ex. une prédisposition familiale pour une certaine maladie ou un âge avancé (généralement à partir de 35 ans). En outre, votre gynécologue vous recommandera ces tests dans les cas où les résultats d’analyses du sang ou de tests de dépistage tels que le test du premier trimestre ou le NIPT sont positifs, c’est-à-dire qu’ils révèlent un risque accru de maladie chez l'enfant.

Tous les tests de diagnostic décrits ci-dessus, qui impliquent de prélever des cellules chez l'enfant, entraînent un risque de fausse couche. C'est donc souvent difficile pour les parents de prendre la décision de faire effectuer un test de diagnostic. Bien sûr, vous êtes libre de refuser les tests proposés. Vous devez peser les avantages et les inconvénients. Les tests permettent en général de reconnaître une maladie grave du fœtus assez tôt pour qu’un avortement soit encore possible. Et si vous décidez de mettre l’enfant au monde, vous pourrez mieux vous préparer à la vie avec un enfant handicapé.

Si vous vous inquiétez et que vous avez peur que votre enfant soit en mauvaise santé, des résultats de tests négatifs peuvent vous rassurer et vous pourrez mieux vivre le reste de votre grossesse. Vous devriez discuter de tous ces aspects avec votre gynécologue ou votre sage-femme. Un conseil génétique est conseillé et, en Suisse, il est ancré dans la Loi sur l'assurance maladie avant même la première échographie. Lors du conseil, le spécialiste doit mentionner le diagnostic d’anomalies chez l'enfant qui peut entraîner d’autres décisions concernant des procédés de diagnostic et le reste de la grossesse.

Last update : 08-02-18, BH