Schwangere betrachtet Ultraschallbild

Mesure de la clarté nucale

Cette méthode relativement récente mesure, entre la 11ième et la 14ième semaine de grossesse, l’épaisseur du pli de peau dans la nuque de l'enfant. Cet examen du pli nucal ou de la clarté nucale est aussi appelé «test CN» ou «NT» (nucal translucency).

verdickte Nackenfalte in der 12. SSWSi, lors de la mesure, cette zone de la nuque fait plus de 2,5 mm à cause d’un œdème, contenant peut-être des bulles, on parle d’œdème nucal ou d’hygroma colli. Ceci peut être signe d'un trouble du développement de l’enfant, par ex. une anomalie chromosomique, une déficience cardiaque ou une autre malformation organique. Plus le pli nucal est épais, plus une anomalie est probable. Cependant, une nuque épaisse peut aussi avoir d’autres causes, pour la plupart inoffensives et il disparaît souvent spontanément après peu de temps. Il faut donc vérifier par d'autres examens et des méthodes plus sensibles si la suspicion se confirme ou si ce n’était qu’une fausse alerte. Les prochaines étapes peuvent être par exemple une échographie fine très détaillée, ou alors un diagnostic prénatal invasif comme unebiopsie du chorionou une amniocentèse (examen du liquide amniotique), si vous le souhaitez.

L'avantage des tests de dépistage non invasifs est globalement qu’ils permettent de se faire une idée sans être associés au même risque de fausse couche que les examens invasifs (CVS et AC). Ils sont donc particulièrement indiqués chez les femmes enceintes relativement jeunes (moins de 35 ans), chez qui une telle intervention n’est pas nécessaire a priori car leur risque lié à l’âge est faible. Au dépistage, il peut s'avérer qu’une femme de 25 ans a tout à coup le risque un peu plus important d’une femme de 38 ans, ou qu’une de 34 ans le risque relativement faible d’une de 22 ans.

L'inconvénient est que ces tests de dépistage ne permettent pas de poser un diagnostic exact, seulement d’évaluer votre risque personnel. Mais en sachant à l’avance que vous ne recevrez pas un diagnostic sûr à cent pour cent mais plutôt des informations qui vous aideront à décider si vous souhaitez passer d’autres examens, et lesquels, pendant cette grossesse, vous ne serez pas déçue, inquiète ou fâchée.

L’examen de la clarté nucale est un peu plus pertinent, plus fiable, s’il est combiné à des analyses de sang (test du premier trimestre) pendant la 12ième-14ième SG. Combinés, ces tests donnent un niveau de risque (par ex. 1:1000) qui est déjà plus individualisé et plus exact que l’évaluation à partir de l’âge de la mère seulement. Si le dépistage du premier trimestre fournit un résultat problématique (un risque supérieur au risque statistique lié à l’âge d’une femme de 35 ans), il faut essayer de découvrir la cause. En effet, même en associant mesure de la nuque et analyses de sang, on ne fait qu’estimer un risque, ce qui crée une base solide pour d’autres décisions, mais pas un diagnostic!

Last update : 02-01-19,

loading