Viel trinken!

Prévention et premier traitement d'une cystite

Avant même d'avoir le résultat définitif de l’analyse d'urine chez le médecin, vous pouvez accompagner la thérapie prescrite par celui-ci contre la cystite en buvant beaucoup (au moins trois litres par jour, environ une tasse par heure) de boissons chaudes, éventuellement des tisanes spéciales vessie, des infusions d’ortie, de solidage, de pissenlit, de racine d’arrête-bœuf, de camomille et de feuilles de bouleau, ainsi que du jus de canneberge. Vos voies urinaires seront constamment rincées et les germes évacués. L’eau tiède ou chaude, non gazeuse, fait aussi beaucoup de bien. Mais évitez toutes les boissons acidifiantes et irritantes comme le café, le thé noir, les jus d’orange et d’agrumes, les tomates et l’oseille. 

Aux premiers signes de cystite, les remèdes à base de plantes peuvent soulager rapidement. Les tisanes pour la vessie à base de solidage, de thé de Java, (orthosiphon) et d’arrête-bœuf ont un effet anti-inflammatoire, antibactérien, diurétique et antalgique. Non contentes de stimuler les reins, ces plantes ont un effet désinfectant contre les bactéries. Ces extraits de plantes médicinales existent aussi sous forme de comprimés, faciles et rapides à prendre, idéaux pour les voyages et les déplacements. Contrairement aux antibiotiques, ces tisanes et comprimés se trouvent en vente libre en pharmacie.

Le froid n’est pas une cause directe d'une cystite (ce sont les bactéries), mais il réduit l’irrigation du bassin, ce qui réduit localement les défenses immunitaires et favorise les infections urinaires. Habillez-vous donc chaudement et gardez vos pieds au chaud. Un lit chaud, des bains de pied, la lumière rouge et des cataplasmes de fango atténuent les problèmes. Attention, évitez de mettre de l’eau bouillante dans les bouillottes, utilisez l’eau chaude du robinet.

La plupart des infections urinaires sont provoquées par des bactéries du gros intestin. C'est pourquoi ces mesures préventives sont très importantes:

  • Ne retenez pas trop votre pipi. Plus les bactéries et autres germes restent dans les voies urinaires, plus le risque qu’ils prolifèrent et provoquent une infection grandit.
  • Après chaque pipi, essuyer délicatement avec le papier, de l’avant vers l’arrière, ou encore mieux: tapoter simplement. Cela évite que des bactéries intestinales arrivent dans le vagin ou l’urètre.
  • Utilisez un lubrifiant pour les rapports sexuels: appliquez le gel dans la région de l’urètre avant le coït. Les germes auront plus de peine à parvenir jusqu’à la vessie.
  • Videz toujours rapidement votre vessie après un rapport sexuel. Ça permet d’évacuer les germes qui se seraient égarés dans l’urètre.
  • Avant et après le rapport sexuel, lavez-vous les parties génitales à l’eau chaude. 
  • Pour le lavage, évitez le savon alcalin normal et utilisez plutôt une lotion intime spéciale ou un «savon sans savon»/syndet non alcalin.
  • Utilisez des protège-slips et changez-les deux à trois fois par jour.
  • Les sprays intimes sont de toute façon à proscrire pendant la grossesse.

 

Last update : 05-10-16, BH

loading