Frau öffnet die Tür einer öffentlichen Toilette

Besoin d’uriner

Dès les débuts de la grossesse (à partir de la sixième semaine déjà), presque toutes les femmes enceintes remarquent qu’elles doivent aller aux WC plus souvent, parfois plusieurs fois pendant la nuit.

Pourtant, la vessie, d'une contenance de 300 à 500 ml, est encore relativement peu remplie. Le besoin d’uriner est surtout dû à un effet hormonal: la progestérone, produite en grande quantité, a pour effet de détendre la musculature de la vessie. L’irrigation sanguine renforcée stimule l’activité des reins, qui produisent alors plus d’urine. En outre, l’utérus en train de grandir dans le petit bassin appuie sur la vessie.

Chez beaucoup de femmes, les problèmes de vessie diminuent au deuxième trimestre par rapport au premier, car l'utérus s'est mis debout et s’est agrandi vers le haut et la pression sur la vessie diminue. Mais à partir de la fin du deuxième trimestre, la tête de l’enfant repart vers le bas et appuie sur la vessie. L’envie de faire pipi fera alors son retour. En outre, les muscles du plancher pelvien se détendent en préparation à l’accouchement.

Si vous avez une petite fuite involontaire quand vous riez, éternuez ou toussez (on parle d'incontinence de stress), vous pouvez faire des exercices spéciaux pour renforcer de manière ciblée les muscles du plancher pelvien. Votre gynécologue ou votre sage-femme peut vous donner d’autres conseils à ce sujet. Dans ce contexte, on vérifiera aussi pour des raisons de sécurité qu’il ne s'agit pas d'une perte de liquide amniotique due à une perte des eaux précoce.

La relaxation des muscles lisses des voies urinaires vous rend plus sensibles aux cystites pendant la grossesse. Veillez donc impérativement à boire suffisamment. Si vous avez malgré tout une incontinence sévère caractérisée par le fait d'avoir presque tout le temps besoin d’uriner, contactez votre gynécologue.

Si vous avez non seulement toujours besoin de faire pipi, mais sentez en plus une brûlure quand vous urinez, une sensation de faiblesse et que vous transpirez, si l’urine a une odeur bizarre ou contient du sang, informez tout de suite votre gynécologue. L’analyse d'un échantillon d’urine, réalisée à chaque examen de routine pendant la grossesse, permet de voir s’il y a une infection bactérienne. Même si vous n’avez «que» des bactéries dans l’urine sans souffrir de symptômes désagréables, un traitement antibiotique (autorisé pendant la grossesse) peut être nécessaire.

Prévention et premier traitement d'une cystite


Questions fréquentes

Comment puis-je distinguer le liquide amniotique de l'urine ?


Last update : 14-05-18, BH

loading