Psychische Probleme während der Infertilitätsbehandlung

Problèmes psychiques du traitement de fertilité

Nous vivons une époque de progrès technologiques effrénés. On dirait que rien n’est impossible. Pourtant, nous nous retrouvons toujours confrontés à nos limites. C'est particulièrement vrai en ce qui concerne le désir d’enfant.

Pour la plupart d’entre nous, les enfants sont le couronnement d'une relation amoureuse et une famille ne serait pas entière sans eux. Le manque d'une descendance peut être très difficile à vivre et s’accompagne d’un sentiment de culpabilité. La sensation d’impuissance face à un problème qui affecte durablement l'intégralité du plan de vie est très accablante et difficile à surmonter. 

La stérilité due à des facteurs psychiques est rare. Ceci dit, le désir d’enfant en lui-même est souvent un facteur de préoccupation pour les deux partenaires. Ceci peut affecter encore plus la fertilité. La tension interne constante et une grande pression de réussite donnent naissance au stress. La pression mentale peut être due aux attentes des autres (parents, beaux-parents, collègues) qui nous blessent par des questions indélicates, au partenaire ou à nos propres sentiments de culpabilité. Plus on se met la pression, plus cela peut irriter les hormones de la fertilité. La conséquence chez la femme: l’ovulation peut rater. En outre, le stress peut entraîner une contraction des trompes de Fallope, ce qui perturbe le transport de l’ovule fécondé jusqu’à l’utérus. Et, pour ce qui concerne le désir d'enfant, les hommes ne sont pas moins sensibles que les femmes. Un stress physique et mental peut inhiber la production de spermatozoïdes et entraver leur transport. La qualité du sperme peut s’en ressentir, au moins temporairement.

Malheureusement, il n’existe pas de remède miracle pour empêcher le désir d’enfant de prendre tellement le dessus qu’il finit par bloquer le corps. Le détente ne se trouve pas en pharmacie. Ce qui compte, c'est d’être ouverts avec vos sentiments, d’en parler à votre partenaire et au médecin, de soigner votre couple dans les périodes difficiles! En effet, le sentiment de culpabilité n’a pas sa place. Très peu de couples ont un mode de vie à ce point mauvais qu’il pourrait être considéré comme la principale raison de leur problème de fertilité. Si vous vous nourrissez sainement, arrêtez de fumer, limitez la consommation de café et faites l’amour deux ou trois fois pendant les jours précédant l’ovulation, vous êtes déjà en bonne voie. Le stress au lieu de travail est parfois inévitable de nos jours; parfois, seul un changement professionnel permet de se détendre vraiment. 

Si le couple n’arrive pas à développer une stratégie pour échapper à la pression de réussite, pourquoi ne pas envisager de faire appel à une assistance professionnelle? Il s’agit principalement de répondre fondamentalement et en toute honnêteté à ces questions:

  • Que signifie un enfant pour nous?
  • Que signifie un enfant pour notre couple?
  • Qui d’entre nous souffre plus du fait de ne pas avoir d’enfant?
  • Qu’en est-il de l’adoption?
  • Comment se présenterait notre vie sans enfant?

Last update : 25-04-16, BH

loading