Sperma

Perturbations de la maturation du sperme

Les spermatozoïdes sont créés dans les testicules. Une température de 32°C est optimale pour la maturation du sperme (spermiogenèse), c’est la raison pour laquelle il se trouve à l’extérieur de corps dans le scrotum. Les tissus des testicules sont très sensibles, tout particulièrement s’ils sont soumis à une température trop élevée, et souvent ils ne retrouvent plus leur intégrité en cas de dommages.

La formation et la maturation des spermatozoïdes commencent dès la puberté et continuent jusqu’à un âge avancé et ne sont pas soumises à des cycles comme chez la femme. Chaque jour, de 20 à 100 millions de spermatozoïdes sont produits, lesquels maturent dans les épididymes en forme de coques qui se trouvent sur les testicules. Dans un laps de temps de 12 jours, ils sont capables de procéder à une fécondation et sont stockés dans les canaux transportant le sperme.

La perturbation la plus fréquente dans les cas d’infertilité masculine est une production insuffisante de spermatozoïdes normaux suffisamment mobiles dans les canaux des testicules. On parle de qualité normale quand le nombre de spermatozoïdes est supérieur à 20 millions par ml. 30 pour cent doivent être correctement formés et 50 pour cent doivent avoir une mobilité correcte. Si ces taux ne sont pas atteints, la capacité de procréation de l’homme est limitée. L’ovule n’est certes fécondé que par un seul spermatozoïde, mais dans les trompes, il doit être entouré de plusieurs centaines de spermatozoïdes, afin que cette fécondation puisse être réalisée.

Le nombre et la mobilité des spermatozoïdes recueillis par masturbation, seront déterminés moyennant une étude au microscope, le spermogramme. Aucune éjaculation ne devrait avoir lieu dans les 3 à 5 jours précédant l’analyse.

En cas d’un nombre trop faible ou insuffisant de spermatozoïdes actifs, il s’agira la plupart du temps de perturbations dans les testicules qui pourront être soignées aisément, tout comme les problèmes de maturation de l’ovule. La perturbation de la maturation du sperme peut être due aux oreillons contractés dans l’enfance. Des varices sur les testicules (varicocèles) peuvent avoir pour conséquence une mauvaise qualité du sperme. D‘autres causes en sont des perturbations hormonales, le stress, les problèmes environnementaux, une position trop élevée des testicules, une opération de tumeur ou des causes génétiques congénitales. Des infections sévères peuvent altérer momentanément la qualité du sperme.

À l’aide de médicaments spécifiques ou par la prescription d’hormones, on peut tenter d’augmenter la quantité de spermatozoïdes mobiles. Une thérapie de soutien, avec de l’acide folique, de vitamine E et vitamine C, ainsi que le zinc peut avoir un effet favorable. A l’heure actuelle, le succès du traitement des perturbations de la production des spermatozoïdes est très réduit.

La thèse couramment exprimée, suivant laquelle la qualité du sperme est améliorée par l’abstinence, est tout à fait erronée. Bien au contraire, une attente trop importante réduit le nombre des spermatozoïdes féconds. Les chercheurs de l’hôpital universitaire de Soroka en Israël ont présenté le résultat de cette étude en 2005 lors d’une conférence. Certains hommes observent une abstinence des semaines durant et imaginent obtenir ainsi des conséquences positives. Des relations sexuelles régulières, tous les deux jours, seraient la meilleure formule pour assurer la fertilité, expliquait le directeur des études Elliyaho Levitas. Les chercheurs ont réalisé une étude sur 1 800 échantillons de sperme de 900 hommes. Ils ont pu alors constater qu’un seul jour sans relation sexuelle réduit de façon significative la qualité des spermatozoïdes. La mobilité des spermatozoïdes diminue, de même que l’indice d’acrosomes, une valeur décisive pour la réussite de fertilisation d’un ovule.

Newsticker

Les spermatozoïdes décrivent des virages vers la droite: Les spermatozoïdes sont de bons nageurs et parcourent une distance de 20 à 100 micromètres/seconde, ce qui est trop rapide pour des microscopes optiques conventionnels. Les chercheurs peuvent maintenant observer de façon plus précise les mouvements des spermatozoïdes par imagerie holographique. Ils ne se déplacent pas en ligne droite, mais suivent un trajet sous forme de tire-bouchon décrivant de petites spirales avec plus précisément 90 pour cent des virages vers la droite. La spirale constitue probablement une plus grande certitude d’atteindre la cible. (swissmom-Newsticker 24.9.2012)

Recul du sperme sain: Une bonne mobilité pour atteindre l’utérus et les trompes, une apparence normale avec tête, cou et queue et finalement un nombre suffisant: 10 millions de spermatozoïdes par millilitre au minimum sont nécessaires pour réussir une conception. De l’avis des experts, la qualité du sperme décroit régulièrement et sera réduite à la moitié dans les années à venir. Il existe de plus en plus de spermatozoïdes mal formés, avec deux têtes ou pliés. Cette diminution est due probablement à des produits chimiques ou à des hormones qui endommagent les cellules germinales ainsi que les glandes. (swissmom-Newsticker 8.5.2013)

Le sucre protège les spermatozoïdes: Une nouvelle étude de l’Université Justus Liebig à Giessen démontre la façon dont les spermatozoïdes se protègent, dans l’appareil reproducteur féminin de ses cellules immunitaires. De telles cellules immunitaires forment un nid, afin de capturer les cellules étrangères comme les spermatozoïdes et de les empêcher d’être mobiles. Cependant, l’éjaculat contient un enzyme qui dissout ce maillage et permet ainsi de rendre leur mobilité aux spermatozoïdes. Un polymère de sucre provenant d’acides sialiques pourrait à l’avenir servir à augmenter la quantité de sperme chez les hommes chez qui la densité est faible. (swissmom-Newsticker, 20.10.2013)

Les sièges chauffants seraient-ils des tueurs de spermatozoïdes? Le fait que les sièges chauffants dans les voitures augmenteraient la température des testicules de telle façon qu’elle entraînerait une diminution de la fertilité, est-ce un mythe ou une réalité? Lors d‘une étude, 997 patients ont été questionnés afin de savoir s’ils utilisaient un siège chauffant, et leurs spermatozoïdes furent analysés. Parmi les hommes qui n’utilisaient pas de siège chauffant, 46 pour cent présentaient un spermogramme ne présentant pas d’anomalie. 53 pour cent de ceux qui utilisaient occasionnellement un siège chauffant avaient des spermatozoïdes en bon état, contre 62 pour cent des utilisateurs réguliers. Il a été ainsi prouvé que les sièges chauffants n’avaient pas d’effet sur la qualité des spermatozoïdes. D’autres études seraient nécessaires afin de prouver leur effet positif. (swissmom-Newsticker, 9.2.2016)

Last update : 25-04-16, BH

loading