gestrickte Babyschuhe, die Bändel als Herz geformt

Les causes les plus fréquentes de l’infertilité

Les causes les plus fréquentes de l’infertilité chez la femme:

Les causes les plus fréquentes chez les hommes:

  • troubles éjaculatoires (paralysie nerveuse, impuissance, etc.)
  • Des perturbations de la création de sperme, comme conséquence d’une inflammation (oreillons etc.) ou varices sur les testicules (varicocèle) ou testicule n’étant pas descendue, perturbations hormonales, opérations, thérapie anticancéreuse (chimiothérapie, radiothérapie)
  • Perturbation du transport de sperme, conséquence d’opérations, d’inflammations, de blessures, d’anomalie héréditaire
  • Surpoids massif 

Lorsque le désir d’enfant n’aboutit pas, il est normal de s’informer après un diagnostic  sur les possibilités de traitement  de l’infertilité. Aujourd’hui l’infertilité ne doit plus être considérée comme dépendant du seul destin! Dans beaucoup de cas, des méthodes simples et conventionnelles, par ex. un changement de mode de vie, la lutte contre le surpoids, ou  des vacances prolongées, peuvent conduire à une grossesse. Parfois cependant une prise en charge plus vaste doit être mise en place.

Peu importe jusqu’où ira un couple dans sa lutte contre la stérilité: un accompagnement psychologique est recommandé. Une psychothérapie permet au couple de thématiser la pression à laquelle il est soumis, et d’autre part d’envisager assez vite les alternatives existant à la filiation par les voies naturelles: Adoption, famille d‘accueil, parents de jour, parrainage. Ou finalement aussi abandonner ce désir d’enfant sans que la relation de couple n’en soit menacée. Souvent l’abandon de ce désir engendre le succès si attendu. Beaucoup de femmes tombent enceintes spontanément, dès lors qu’elles ont abandonné tout espoir de procréation.

Newsticker

Sans enfant en raison de l’activité professionnelle? Un couple sur six n’a pas d’enfant sans que ceci soit délibéré. Parmi les causes possibles d’un désir d’enfant non comblé, on retrouve aussi comme cause, selon une étude d’observation prospective en matière de fertilité et de stérilité,  une activité professionnelle nécessitant une implication physique importante. Des échantillons de sperme de 356 hommes ont été analysés. Parmi les hommes dont l’activité professionnelle reposait sur un travail physique important, 13 pour cent avaient une oligospermie. Leur éjaculat contenait trop peu de spermes mobiles pour assurer une fécondation spontanée. Parmi les hommes qui travaillaient dans un bureau et ne devaient pas fournir un travail physique dense, seuls 6 pour cent avaient une oligospermie. D’autres facteurs de stress professionnels, tels que la chaleur intense, le bruit et le fait de demeurer assis longuement, n‘avaient aucune incidence sur la qualité de la semence. (swissmom-Newsticker, 14.5.15)

Last update : 04.2018, BH

loading