Eierstock mit Follikeln und Eisprung
Présenté par:

Follicule

Après le début des menstrues, l'hypophyse commence à stimuler la croissance d'un follicule ovarien dans les ovaires, en libérant l’hormone folliculo-stimulante (FSH). À chaque cycle, plusieurs follicules mûrissent. Et normalement, chacun contient un ovule. L'un des follicules a de l’avance sur les autres. Ce follicule dit «dominant» mesure de 2 à 2,5 cm. Les autres follicules se résorbent après l’ovulation.

Explication détaillée des hormones et de leur fonction.

Il ne faut pas confondre follicule et ovule. L’ovule est le gamète (cellule sexuelle) féminin, le pendant du spermatozoïde chez l’homme.

Le follicule, lui, est une structure de l’ovaire qui protège l’ovule pendant sa maturation au cours du cycle. Outre un liquide, le follicule contient un tissu lâche de cellules de granulosa qui produisent l’hormone sexuelle féminine œstradiol (E2) nécessaire pour un développement et une maturation normaux des ovules. Cette hormone a d’une part pour effet la constitution mensuelle de la muqueuse utérine (endomètre) et la fluidification de la muqueuse du col de l’utérus pour faciliter l’entrée des spermatozoïdes dans la matrice. D'autre part, via la circulation sanguine, l’état de maturation de l’ovule est communiqué à l’hypophyse, de manière qu’elle puisse libérer au bon moment l’hormone lutéinisante (LH). Cela entraîne, en l’espace de 24 à 36 heures au milieu du cycle, l’ovulation du follicule arrivé à maturité.

La trompe de Fallope s’est approchée du follicule et absorbe l’ovule. Pendant le transport par la trompe, la fécondation par un spermatozoïde est en principe possible. Le follicule, qui reste après l’ovulation, se transforme en corps jaune qui produit l’hormone du corps jaune (la progestérone). Avec l’œstrogène, l'hormone du corps jaune assure que la muqueuse de la matrice se prépare à la nidation d'un embryon. Lors de la nidation, l’hormone de la grossesse hCG est produite; elle stimule le corps jaune et maintient la muqueuse utérine en bon état. En l’absence de nidation, le corps jaune se résorbe, la production de l’hormone du corps jaune diminue et les règles commencent.

Les examens dans le cadre d'une thérapie de fertilité comprennent parfois la détermination de la «réserve ovarienne». Ceci implique des analyses hormonales (hormone anti-müllerienne, FSH, LH, œstradiol etc.) et des comptages de follicules par échographie vaginale du 2e au 5e jour du cycle. Une réserve ovarienne normale correspond à 6 à 10 follicules antraux. Les femmes ayant une réserve basse sont exposées à un risque accru de ne pas répondre au traitement; au contraire, celles qui ont une grande réserve courent le risque d’une surstimulation.

La croissance d’un follicule n’implique pas forcément la présence d’un ovule mûr. Tout comme un échantillon de sperme ne contient pas que des spermatozoïdes féconds, tous les follicules ne contiennent pas un ovule mûr (follicule vide) et les ovules ne sont pas tous de même qualité.

Une fécondation en dehors du corps de la femme (telle qu’une FIV, une ICSI) demande de prélever des ovules dans les follicules, opération nommée ponction folliculaire.

Last update : 21-10-19, BH

loading