Fremdeln

Quand bébé a peur des inconnus

Quelques semaines après leur naissance, les bébés commencent à sourire. Tous ceux qui s’en approchent amicalement auront droit à un petit rire. Mais au bout d'un moment, ce n’est plus le cas.

Vers sept à huit mois, l’enfant commencent à comparer les visages qui s’en approchent. Et il se rend compte que les traits, la voix et l’odeur ne correspondent pas à la personne la plus importante dans sa vie: sa mère. Et hop, il se met à pleurer. Se rendre compte qu’ils ne connaissent pas du tout la personne d’en face fait peur aux petits. Même le papa ou la grand-maman n’est pas à l’abri de ces «crises», car en général, l'enfant associe tout naturellement ce qui est agréable, comme la chaleur, le biberon, la sécurité et l’affection, avec sa maman.

À cette période, nombre de mamans constatent fièrement que le sourire de bébé face à elles change. Ce n’est plus le sourire générique et généreux, au contraire, avec son expression, bébé dit: «Maman, je te souris à toi, et rien qu’à toi!»

Certains enfants traversent cette phase plus tôt que d’autres. Cela varie d’un enfant à l’autre. Mais presque tous les bébés y passent, ça fait partie de leur développement et c'est un processus tout à fait naturel. Ils ne pleurent pas pour tester les nerfs de maman, leur peur et leurs réactions sont authentiques. C'est d’autant plus important pour les mères de vraiment comprendre leurs enfants à cette phase, de leur donner beaucoup d’affection, de sécurité et de protection... et ne jamais jamais les obliger à se laisser tenir par des «inconnus». Il ne faut pas non plus punir l’enfant qui a peur des inconnus. L’idéal est que la mère prenne le bébé apeuré, lui donne un sentiment de sécurité et de protection et lui offre ainsi l’occasion d’apprendre gentiment à connaître les autres personnes. Les bébés ont besoin de temps pour établir le contact d’eux-mêmes. Ça se voit au fait que, dans les bras de maman, les enfants établissent souvent un contact visuel avec des tiers et détournent tout de suite les yeux quand la personne réagit.

Bien entendu, cela peut être pénible quand votre enfant est tout le temps à se cacher dans vos jupons. Mais il faut comprendre que c’est sa manière d’avoir la confirmation qu’il est aimé inconditionnellement et protégé, qu’il peut être en confiance, et il faut faire avec.

Comme la curiosité se développe aussi en permanence, les petits perdent généralement leurs angoisses face aux inconnus vers l’âge de 15 mois environ.

Il y a quelques petites astuces pour aider bébé à mieux gérer la peur de l’inconnu:

  • Maman devrait accepter le rôle de protectrice que lui assigne l'enfant.
  • Maman doit réagir, consoler, quand l'enfant montre pour la première fois la peur du contact.
  • Quand la peur de l’inconnu monte, maman devrait reculer d’un pas avec l’enfant.

Très tôt déjà, de petits jeux de cache-cache (coucou) permettent d’expérimenter de brèves absences de maman et le fait qu’elle reviendra toujours. Mais là encore, la règle est importante: il ne faut jamais forcer l'enfant à dépasser ses limites!

Last update : 25-11-19, VZ / BH

loading