Beikost bei Allergierisiko

Aliment de complément pour bébés à risque d'allergie

Une allergie est une hypersensibilité du corps à certaines protéines du pollen, des acariens, des animaux ou des aliments. Un contact répété avec ces substances peut entraîner une réaction excessive du système immunitaire.

À noter!

Bien informé

Brochures et infos: Centre d’allergie suisse (aha!)

À lire:

Menu pour bébés à risque

Un cadre sans fumée prévient les allergies!


S’il y a des allergies ou des maladies atopiques dans votre famille, le risque d'allergie chez votre enfant est plus élevé. Par exemple, si les deux parents sont allergiques (atopiques), l’enfant a 60-70% de chances de l’être aussi. Éviter certains aliments pendant la grossesse et l’allaitement n’a aucun effet prouvé sur l’apparition ou non de maladies allergiques chez l'enfant plus tard. Vous pouvez éventuellement prévenir l’apparition d’une allergie en évitant pendant la première année les aliments connus pour entraîner souvent des réactions d’hypersensibilité. Mais de nouvelles études permettent d’en douter.

Les allergènes les plus connus sont entre autres: 

  • Lait animal frais et les produits laitiers
  • Œufs (jaune et blanc d'œuf) 
  • Noix, cacahuètes et amandes (évitez-les si possible avant les 4 ans, ils représentent aussi un danger d’étouffement par aspiration) 
  • Soja 
  • Céleri 
  • Poisson 
  • Cacao et chocolat 

Souvent, on a l’impression que l’enfant fait une réaction allergique à certains aliments. Mais des études récentes ont démontré que c’est relativement rare que les enfants réagissent plusieurs fois au même aliment et qu’en général, il n’y a pas vraiment d’allergie alimentaire. En plus, chez les enfants en bas âge, il y a bon espoir que leur allergie alimentaire disparaisse au fil du temps. 

Mais de nouvelles méthodes mettent en doute l’idée qu’il faut laisser de côté certains aliments pour prévenir les allergies. La société européenne de gastro-entérologie, hépatologie et nutrition pédiatrique (ESPGHAN) conclut qu’il n’existe aucune preuve convaincante de l’effet préventif du fait d’éviter ou de donner tard les aliments potentiellement allergènes tels que la viande ou les œufs. Au cas où il y a déjà une maladie allergique, un diagnostic allergologique est indiqué pour entamer un traitement individuel ciblé.


Newsticker 

Varier le menu de bébé: avant six mois, c’est une bonne idée d’introduire les divers aliments avec précaution et progressivement. Mais après les six mois, des chercheurs de Finlande conseillent de plus varier les aliments de complément. Dans leur étude, les enfants ayant reçu plus de huit sortes d’aliments à partir du sixième mois déjà souffraient moins souvent d’asthme et d’allergies respiratoires, qu’ils aient été allaités ou non. Être confronté aux antigènes des aliments stimule le système immunitaire de l'enfant et sa flore intestinale. En cas de tendance allergique, retarder l’introduction des aliments solides est apparemment le contraire de ce qu’il faudrait. (swissmom Newsticker, 19/03/2014)

Last update : 11-11-19, BH

loading