Neugeborenes im Arm einer Kinderärztin

Hypothyroïdie congénitale

La glande thyroïde entoure le cou en forme de papillon et régule au moyen de ses hormones la vitesse du métabolisme énergétique dans le corps. Elle ne sera cependant à même de produire les hormones en quantité suffisante que si l’alimentation comprend de l’iode en quantité suffisante.

Si le placenta reçoit insuffisamment d’iode durant la grossesse déjà, les enfants concernés auront à la naissance une hypertrophie thyroïdienne (goitre). Une hypothyroïdie congénitale est possible si l’hypertrophie empêche la production supplémentaire de l’hormone thyroïdienne. Les symptômes de l’hypothyroïdie congénitale sont une apathie manifeste, le manque de mouvement, un mauvais comportement alimentaire, la constipation, l'agrandissement de la langue, une voix faible et enrouée et une peau sèche. La jaunisse du nouveau-né peut souvent persister plus longtemps que d’habitude. L'hypothyroïdie congénitale touche environ un nouveau-né sur 3’000.

Sans traitement (que l’on devrait initier de préférence durant les deux premières semaines de vie), une hypothyroïdie congénitale causera une déficience du développement mental et physique. En conséquence, un test sanguin indicatif est réalisé dans le cadre du dépistage du nouveau-né en Suisse à partir d’une goutte de sang prise au talon. Le ou la pédiatre pourra identifier une hypertrophie de la thyroïde au moyen de l’échographie, tout comme l’absence complète de la glande thyroïde, très rare.

Heureusement que l’hypothyroïdie congénitale se laisse très bien traiter par des cachets d’hormones thyroïdiennes, afin de prévenir un retard du développement physique et mental.

Version: 03/14, BH