Eltern mit ihrem Neugeborenen

Les premiers jours à la maison

Même si vous vous êtes sentie en pleine forme les derniers jours à l’hôpital, dès que vous serez de retour à la maison, vous remarquez sûrement que vous êtes quand même un peu raplapla. Alors que vous auriez besoin de toutes vos forces pour maîtriser tous les changements qui vous attendent! Pour les perfectionnistes, ça va être coton: rien ne se passe comme il faudrait, faire des plans ne sert à rien, la moindre action est pénible et fastidieuse.

Pas de quoi paniquer, c’est la même chose pour (presque) toutes les jeunes mères. S’occuper du ménage, faire les courses, nettoyer, avoir de la visite, tout en répondant aux nombreux besoins d’un nourrisson est un énorme défi qui ne peut pas fonctionner du premier coup.

Alors soyez indulgente avec vous-même: si vous n’arrivez pas à prendre une douche, faire la lessive et cuisiner avant le dîner, c’est ainsi et ce n’est pas grave. Votre entourage vous comprendra entièrement. Ne vous mettez pas la pression et ne laissez pas les autres vous la mettre. C'est complètement normal d’être désorientée, vite épuisée et dépassée par les évènements à cette période. Au fil du temps, la routine s’installera et bientôt, votre nouvelle vie aussi aura trouvé une normalité agréable.

Les premières semaines chez vous, vous serez si intensément occupée avec votre bébé, à allaiter, baigner, langer, promener, câliner, que vous n’aurez peut-être pas d’autre choix que de laisser un peu de côté le ménage de temps à autre. Prenez le temps de vous détendre, vous l’avez plus que mérité. Faites-vous aider. Formez une nouvelle équipe avec votre partenaire. Peut-être qu’il pourrait prendre des vacances et prêter main-forte. Les jeunes papas sont plus utiles qu’on ne le croit, même s’ils ont souvent eux-mêmes beaucoup de peine avec la nouvelle situation. Ou alors, vous avez une amie, une sœur, une voisine, une tante, votre mère ou la marraine du bébé qui pourront vous aider. Les grands-parents aident avec grand plaisir! Au besoin, engagez un baby-sitter.

Dites-leur exactement ce qu’ils doivent faire. Vous ne pouvez pas vous attendre à ce que les gens découvrent d'eux-mêmes ce qui vous convient. Plus vous êtes soulagée des travaux ménagers, plus vous êtes à l’aise et détendue pour vous occuper de votre petit. Et c’est important, car les petits bouts de chou sont très sensibles à l’agitation, au stress et à la nervosité dans leur environnement et deviennent stressés à leur tour. Et c’est justement ça qu’il faudrait éviter...

Pour toutes les questions, les centres de consultation parents-enfants près de chez vous, peuvent vous aider. Il existe aussi des aides pour les mères seules.

Si vous vous sentez de plus en plus dépassés comme parents et ne savez plus où donner de la tête, vider votre sac de manière anonyme aide souvent. Pour ces cas, il y a un centre d’appel disponible 24/24: 044-261 89 03, www.elternnotruf.ch.

Last update : 13-05-20, AG

loading