Kleinkind sitzt im Kleiderschrank

Conseil de sage-femme: en attendant le lait

Souvent, on a peur que le bébé n’ait pas assez à manger les premiers jours après sa naissance, en attendant que le lait monte le troisième ou cinquième jour.

Là aussi, Mère Nature a bien fait les choses: pendant la grossesse déjà, votre corps commence à produire le premier lait, le colostrum. Cette substance unique est donc déjà disponible quand le bébé arrive au monde et ce sera son premier repas. Le colostrum est parfaitement adapté aux besoins d'un nouveau-né, surtout sa digestion encore peu développée. En outre, il contient des facteurs de protection immunologique importants et amène des bactéries digestives dans l’intestin du bébé. Le colostrum nourrit l’enfant en attendant l'arrivée du lait de transition, puis du lait à maturité.

Beaucoup de mères s’inquiètent que leur enfant veuille téter autant les premiers jours, parfois une à deux fois par heure, et ont peur qu’il ne reçoive pas assez de lait. Malheureusement, elles recourent alors souvent à la nourriture pour nourrissons ou pire, une solution de maltodextrine, pour rassasier l'enfant. Mais c'est complètement normal que l'enfant veuille téter si souvent. Le minuscule estomac du nouveau-né, de la taille d’une bille, a une très petite contenance, correspondant exactement aux quantités que le sein peut mettre à disposition à cette phase. Ces quantités se digèrent vite et le bébé a vite de nouveau faim.

Les tétées fréquentes ont pour effet positif de bien stimuler le sein, ce qui encourage la production de lait. Cela fonctionne selon le principe de l’offre et de la demande. Une poitrine bien stimulée produit beaucoup de lait. Il faut éviter autant que possible d’interférer dans ce système parfaitement équilibré, mieux vaut laisser la nature suivre son cours.

Bien entendu, il existe des situations particulières où il faut absolument intervenir, par exemple si l’enfant perd trop de poids ou s’il développe une jaunisse du nourrisson aiguë.

Last update : 12-01-17, JM