Frau rauft sich die Haare und schaut auf die Haarbürste

Perte de cheveux après l'accouchement

Environ à partir de la deuxième moitié de la grossesse, vous avez sûrement remarqué que vos cheveux sont devenus plus épais et plus lustrés. Les hormones de grossesse ralentissent la chute naturelle des cheveux et rendent la toison plus épaisse.

Après l'accouchement, ça va hélas très probablement s’arrêter et il n’y a pas grand-chose à faire. Le peigne et la brosse sont pleins de cheveux, parfois, des poignées entières partent en passant la main dans les cheveux. Cette situation est très inquiétante pour beaucoup de nouvelles mamans et peut renforcer le baby blues. Pourtant, cette alopécie post-partum (perte de cheveux après l'accouchement) est en général tout à fait normale.

Maigre soulagement pour la plupart des jeunes mères. Elles ont peur d’avoir moins de cheveux qu’avant leur grossesse et aimeraient lutter contre la perte de cheveux avant qu’il soit trop tard. Mais qu’est-ce qui manque au corps? Que peut-on prendre pendant l’allaitement?

C'est très rare qu’il y ait si rapidement un vrai manque de vitamines et d’oligoéléments, même si l’allaitement consomme des ressources. La perte des cheveux après la grossesse n’a donc rien à voir avec le fait d’allaiter. C'est un mythe, rien de plus.

En général, l’alopécie post-partum est due à la chute rapide du taux d'œstrogène. C’est tout bêtement que le nombre et l’épaisseur des cheveux retournent à leur état normal. En outre, le cycle de croissance des cheveux, normalement désorganisé, peut se synchroniser brièvement quand on vit des expériences marquantes, dont l’accouchement. Conséquence: pendant environ trois mois, il y a plus de cheveux qui tombent en même temps. Mais sur une période un peu plus longue (en général à peu près les six premiers mois après l'accouchement), ça s’équilibre. Si vous avez des cheveux longs, vous remarquerez beaucoup de petits cheveux qui poussent à la naissance: la croissance de vos cheveux se normalise.

Par principe, une bonne alimentation riche en fruits et légumes et produits de céréales entières est très importante pour rétablir l’équilibre naturel. Comme les cheveux sont principalement constitués de protéines, les aliments riches en protéines (viande, lait, produits laitiers, poisson et légumineuses) sont importants. L’acide folique, présent dans les légumes feuilles verts, les fruits, les légumineuses et les produits de céréales entières, est aussi une vitamine indispensable pour la croissance des cellules. La biotine est une vitamine hydrosoluble impliquée dans la formation de la structure protéinique du cheveu, car elle intervient dans le métabolisme des protéines. Les apports journaliers recommandés de biotine chez l’adulte se situent entre 30 et 60 microgrammes et on la trouve dans les protéines animales et végétales. Le zinc, un oligoélément impliqué dans la formation de la kératine et du collagène, est aussi indispensable pour des cheveux sains. La viande de bœuf, les œufs, le fromage et les huîtres sont riches en zinc. En outre, un manque de fer et d’iode peut aussi s’exprimer par des cheveux secs ou cassants.

La terre de silice ou des préparations spéciales de minéraux, d'acides aminés et de vitamines peuvent compléter et équilibrer l’alimentation. Il n’y a pas de contre-indication médicale au fit de prendre ces produits pendant l’allaitement. Mais les dermatologues savent que les shampooings et lotions capillaires qui se targuent de renforcer la croissances des cheveux n’ont quasi aucun effet.

En tout cas, faites attention avec vos soins capillaires pendant cette période: utilisez (délicatement) le peigne plutôt que la brosse, prenez un shampooing doux, choisissez l’air tiède pour le sèche-cheveux et évitez les permanentes et teintures.

Si, neuf mois après l'accouchement, vous avez l’impression que la perte de cheveux refuse de s’améliorer, discutez-en avec votre gynécologue ou allez consulter un dermatologue. Il vérifiera si vous souffrez d’une carence alimentaire qui doit être traitée suite à la grossesse ou à l’allaitement.


Häufige Frage zum Thema

Dès la seconde moitié de votre grossesse, vous aurez remarqué que vos cheveux sont devenus plus épais et plus brillants. Les hormones de grossesse retiennent la perte de cheveux naturelle et rendent les cheveux individuels plus forts.

Malheureusement, cette situation risque fort de changer à nouveau...

vollständige Antwort lesen

Last update : 02-05-16, BH

loading