Pille - Spirale - Vaginalring

Contraception après l'accouchement

Après un accouchement, le corps a besoin d’une chose avant tout: du repos. Une nouvelle grossesse lui demanderait des efforts énormes. En plus, des études actuelles montrent que si deux accouchements sont très rapprochés, le risque de complications augmente considérablement, pour vous comme pour bébé.

De toute manière, la sexualité et l’érotisme sont souvent les dernières choses qui viendraient à l'esprit après un accouchement. D’une part, on a souvent encore mal (par ex. suite à une épisiotomie). D’autre part, à cause de l’allaitement, les muqueuses du vagin sont relativement sèches. Mais dès qu’on s’est plus ou moins habituée à la situation, le désir de proximité physique grandit automatiquement. Et certaines femmes vivent leur sexualité avec une intensité inouïe, car la grossesse et l'accouchement ont transformé la perception qu’elles ont de leur propre corps. Au plus tard quand vous et votre partenaire reprenez vos activités sexuelles, vous devriez toujours penser à la contraception, que vous allaitiez ou non.

La sage-femme qui s’occupe de vous à la maternité peut répondre aux questions basiques concernant la contraception après l’accouchement. Votre médecin vous parlera aussi de la contraception et vous conseillera volontiers en cas de questions.

Tous les contraceptifs hormonaux et certaines méthodes de contraception mécaniques, comme la pilule, le stérilet, le bâtonnet hormonal ou un diaphragme (cf. liste complète ci-dessous), doivent être prescrits ou implantés par votre médecin. Discutez avec votre médecin avant de prendre un contraceptif hormonal, même si vous l'utilisiez éventuellement déjà avant votre grossesse. Beaucoup de pilules contraceptives courantes ne conviennent pas pour les mères qui allaitent, à l’exception de la minipilule. Les méthodes mécaniques, comme le diaphragme, doivent être ajustées après un accouchement.

Votre cycle menstruel mettra probablement 8 à 16 semaines à se stabiliser. Mais si vous n’allaitez pas, la première ovulation peut avoir lieu trois semaines seulement après l’accouchement, avant même que vous ayez eu des règles.

Pendant l'allaitement, les règles se font en général attendre jusqu’au sevrage, car la prolactine, une hormone impliquée dans la production du lait et libérée pendant l’allaitement, retarde l’ovulation. En cas d’allaitement exclusif, une nouvelle grossesse est donc très rare, même si elle n’est pas entièrement exclue. Une ovulation et, donc, une nouvelle fécondation peuvent avoir lieu avant même les premières règles. L’allaitement et la contraception ne doivent donc pas s’exclure l'un l’autre! Mais il faut que la méthode de contraception n’ait pas d’effet sur la qualité et la quantité de lait et elle ne doit pas menacer le développement de l’enfant. Pour cette raison, les médicaments contenant de l'œstrogène et des substances similaires ne sont pas autorisés pendant l’allaitement. On conseille plutôt les produits purement progestatifs, comme la minipilule, ou des méthodes barrière telles que le préservatif, le préservatif féminin, la cape cervicale, le diaphragme et le stérilet (DIU).

Les méthodes de contraception complètement inefficaces pendant l’allaitement comprennent l’observation des glaires cervicales et des douleurs ovulatoires , la méthode des températures ou la détermination des jours fertiles et stériles avec un moniteur d’ovulation. Pourquoi? Pendant l’allaitement, la température corporelle ne suit pas un cycle caractéristique et les règles, point de départ du nouveau cycle, sont absentes. La méthode du calendrier (selon Knaus-Ogino) et le coït interrompu (retrait avant l’éjaculation) ne sont pas sûrs non plus.

Les méthodes de contraception fiables sont les suivantes:

  • Préservatif
  • Diaphragme
  • Méthodes chimiques
  • Minipilule
  • Injection trimestrielle
  • Implant hormonal (bâtonnet contraceptif)
  • Patch hormonal
  • Anneau vaginal hormonal
  • Stérilet hormonal
  • Stérilet en cuivre
  • Stérilisation
  • Vasectomie

Pour les urgences, il y a la pilule du lendemain.

La fiabilité d'une méthode de contraception se mesure au moyen de l’indice de Pearl: Il indique combien de femmes sexuellement actives tombent enceintes sur un an malgré l'utilisation d'un moyen de contraception. La méthode la plus sûre est la vasectomie (stérilisation masculine), avec un indice de Pearl de 0,0. On trouve en suite les contraceptifs hormonaux (pilule, injection trimestrielle etc.) à 0,5, le stérilet à 2,0, la stérilisation féminine à 2,8, les méthodes barrière comme le préservatif et le diaphragme à 4,0. Tout en bas du classement se trouvent la méthode du calendrier de Knaus-Ogino et le coït interrompu.

Si vous aimeriez avoir des conseils approfondis sur les divers moyens de contraception, vous pouvez aussi vous adresser à un centre de planning familial dans votre région. Ces centres de conseil spécialisés n’aident pas seulement en cas de conflits liés à la grossesse, ils offrent souvent aussi des conseils gratuits en matière de contraception. Surtout si vous cherchez une nouvelle méthode de contraception et aimeriez discuter calmement avec un spécialiste des options à disposition, un centre de planning familial est exactement ce qu’il vous faut!


Questions fréquentes

Combien de temps met-on pour retrouver un cycle normal après l’accouchement?

Quand peut-on retomber enceinte au plus tôt après un accouchement?

Mon fils a déjà un mois. Nous aimerions bientôt refaire un enfant car j’ai déjà plus de 40 ans. Combien de temps faut-il attendre?

Combien de temps faut-il attendre pour refaire l’amour après une épisiotomie?

Newsticker

Calculateurs de cycle, danger: plusieurs fournisseurs proposent des applis pour suivre son cycle. On saisit ses détails personnels dans le calendrier, ce qui est pratique comme journal de cycle. Cependant, après la première saisie, l’appli calcule aussi les jours fertiles. Et ça, c'est dangereux. D'accord, le calcul devient de plus en plus précis au fil des cycles observés. Mais ce n’est pas vraiment possible de prédire les cycles futurs. Chez 60% des femmes, la longueur du cycle varie de plus d'une semaine au cours d’une année. Quand on désire un enfant, au pire, ça peut déboucher sur une déception, mais pour la contraception, vous risquez de vous retrouver avec une grossesse non désirée. C'est pourquoi les gynécologues déconseillent l’utilisation de ces applis, surtout aux jeunes femmes. (swissmom Newsticker, 03/11/2014).

Gel contraceptif pour hommes: un nouveau moyen de contraception pour les hommes pourrait bientôt venir faire concurrence au préservatif et à la pilule. Un gel de plastique bouche les canaux déférents et les spermatozoïdes n’arrivent plus à passer. C'est une manière fiable de prévenir la fécondation et une grossesse. L’effet se déclare au bout de quelques jours et devrait persister pendant environ dix ans. Après, rien n’empêche d’exaucer son désir d’enfant, car le blocage peut être retiré. Une injection d’un solvant spécial peut dissoudre la barrière. Le gel vasal peut être attrayant aussi pour les jeunes hommes, contrairement à la stérilisation (vasectomie) définitive. Si d’autres études donnent des résultats positifs, le produit pourrait être sur le marché dès 2017.(swissmom Newsticker, 1.10.15)

Last update : 19-05-19, BH / AS / équipe sages-femmes swissmom

loading