Baby Blues

Abattement après l'accouchement

Environ un tiers des mères vivent une période de tristesse ou d’abattement après l’accouchement, commençant en général trois à six jours après la naissance, souvent en même temps que la montée de lait. Cet état est appelé baby blues. Ce passage à vide disparaît au bout de quelques heures ou jours sans qu’un traitement soit nécessaire. Les symptômes sont une émotivité accrue, la tristesse, les pleurs, des sautes d’humeur, l’inquiétude, l’épuisement et des troubles du sommeil et de l’appétit.

Il s’agit d'un processus d'adaptation naturel de la femme qui passe du rôle de femme à celui de mère et c’est une réaction au chamboulement profond qui est associé à la naissance d’un bébé. Au niveau corporel, ce sont surtout les grandes transformations hormonales qui ont lieu après l’accouchement et au début de la production de lait qui sont considérées comme responsables de cette déprime.

Même si cette émotivité exacerbée peut souvent être angoissante et troublante, elle a aussi des effets positifs. À cette période, les femmes sont souvent plus sensibles. Les sentiments et les stimuli externes sont perçus plus intensément. On sait par exemple que les nouvelles mamans ont l’odorat particulièrement fin et reconnaissent leur enfant à son odeur. Cette sensibilité développée aide la mère à donner au nouveau-né l’attention et l’amour dont il a besoin. D'autre part, pleurer peut aider à trouver un sommeil bien mérité après l’état d’euphorie et de bouleversement qui peut durer des heures et des jours après l'accouchement.

C’est important qu’à cette période, vous receviez autant de soutien, moral et actif, de la part de votre partenaire, de votre famille et de vos amis. Donc, ne restez pas silencieuse! Parlez de vos émotions plutôt que de les réprimer. Pleurez sans vous retenir si vous le sentez. Et surtout: n’ayez pas peur de ne pas correspondre au faux cliché de la nouvelle mère rayonnante. Sachez que la grande majorité des femmes qui viennent d'accoucher ressentent exactement la même chose! Prenez un peu de temps pour vous. Permettez-vous une pause pour vous reposer et reprendre des forces. Une alimentation saine et de légers exercices physiques aussi permettent de combattre les tensions.

Il faut savoir que les mères en bonne santé sont souvent libérées de la clinique précisément à cette période délicate. Préparez-vous donc: arrangez-vous pour que vos proches ou une sage-femme puissent vous accompagner et vous aider à la maison.

Certaines tisanes font du bien au moral et améliorent l’humeur, par exemple le millepertuis, la mélisse, le houblon, l’agripaume, l’alchémille et l’achillée.

Si l’abattement dure plus de deux semaines, il faut soupçonner une dépression du post-partum. Dans ce cas, parlez-en dès que possible, à votre sage-femme, à votre conseillère maternité ou votre gynécologue.


Last update : 29-01-18, BH / équipe sages-femmes swissmom

loading