Schwangere in Wehen

Réduire les douleurs de l'accouchement

Souvent, l’accouchement est plus long et plus douloureux au premier enfant, car le corps n’a pas l’habitude. En plus, l’intensité et le genre de travail et des douleurs de l’accouchement sont très individuels et influencés par plusieurs facteurs différents: la sensibilité aux douleurs, la biographie des douleurs, la durée de l'accouchement, l’environnement, les personnes qui vous accompagnent et les professionnels. Seule la femme concernée elle-même peut décider quelle est la bonne manière de maîtriser ses douleurs, en collaboration avec les spécialistes présents, comme les sages-femmes et médecins. Ce qui est intéressant, c’est que lors des accouchements à la maison ou avec une sage-femme externe, les gemmes demandent peu ou pas du tout d’antidouleurs. La plupart du temps, on n'utilise que des solutions complémentaires comme l’acuponcture, l’homéopathie, la phytothérapie ou l’aromathérapie. C'est là qu’on voit à quel point le lieu, les connaissances de la sage-femme et les accompagnants sont importants pour la future mère.

Après l'accouchement, on oublie très rapidement l’intensité des douleurs, c’est bien connu. C'est dû entre autres aux hormones, car l’ocytocine, qui stimule le travail, dirige l’accouchement et provoque des sentiments d’amour et de bonheur; les endorphines font en même temps office d’antidouleurs naturels, réduisent la peur et contribuent à l’euphorie qu’on ressent après la naissance. Beaucoup de femmes comparent cette sensation à ce qu’on ressent après un marathon ou d’autres sports extrêmes.

De peur des douleurs et de la situation inconnue, beaucoup de futures mères attendent le jour de l'accouchement avec autant d’impatience que d’anxiété et de doutes. En tous les cas, il est certain que les femmes vivent mieux l’accouchement, et ressentent moins de douleurs, quand elles sont mieux informées sur ce qui va arriver. Informez-vous donc autant que possible à propos des diverses phases du travail et de l'accouchement! L’accompagnement grossesse et les cours de préparation à la naissance peuvent aider énormément. Dans le cadre de ces cours, vous rencontrerez d’autres femmes enceintes qui ont des questions et doutes similaires par rapport à l'accouchement et ses douleurs. Vous avez aussi l’opportunité de visiter au préalable les salles d’accouchement et la maternité de l’hôpital ( soirées parents et visites de salle d’accouchement) si vous avez décidé d’accoucher à l’hôpital. Cela vous évitera d’avoir peur de l’environnement inconnu et aidera à choisir l’hôpital qui vous convientet où vous vous sentirez entièrement prise en charge. Et pour finir, pour beaucoup d’entre nous, discuter avec notre maman de son ou ses accouchements peut faire un bien énorme.

Familiarisez-vous aussi avec les diverses méthodes de réduction des douleurs et discutez-en avec votre sage-femme et/ou votre médecin. Informez-vous sur les méthodes de soulagement de la douleur employées dans les hôpitaux où vous pouvez aller ou maîtrisées par les sages-femmes dans la maison de naissance ou pour un accouchement à domicile. Renseignez-vous sur leur fonctionnement, leurs avantages et leurs inconvénients et si la méthode que vous souhaitez vous convient. Si vous arrivez aussi à évaluer votre seuil de douleur, vous pourrez prendre une décision fondée et personnelle concernant la forme de réduction des douleurs qui vous va le mieux. Dans l’ensemble, vous avez les options suivantes:

1. Méthodes naturelles pour soulager les douleurs:

2. Méthodes médicamenteuses pour combattre la douleur:

Normalement, cette décision vous appartient, mais dans certains cas, il peut être préférable de ne pas utiliser certaines formes de réduction ou suppression des douleurs, pour raisons médicales. Par exemple, l’anesthésie péridurale est contre-indiquée chez les mères qui ont des problèmes de coagulation sanguine. Dans d’autres cas par contre, comme par ex. une grossesse multiple, une position postérieure ou certaines maladies préexistantes de la mère ou une prééclampsie (hypertension gravidique), la péridurale est tout à fait recommandée par les obstétriciens. Il faut aussi savoir que toutes les méthodes ne conviennent pas forcément à tout moment. Certaines peuvent être utilisées dès le début du travail, d’autres seulement quand on est sûr que l'accouchement bat son plein.


Questions fréquentes à ce sujet

Puis-je prendre des antidouleurs pendant le travail?


Last update : 11-03-20, BH / équipe sages-femmes swissmom

loading