Welches ist die beste Position?

La phase d’ouverture

La première phase de l'accouchement est la phase d’ouverture. Elle s’étend du début du travail, à savoir l’apparition de contractions régulières et douloureuses, jusqu’à l'ouverture complète du col (jusqu’à environ 10 centimètres de diamètre). Cette période est la plus longue: au premier enfant, elle peut durer 6 à 12 heures ou même plus, mais est généralement bien plus courte lors des accouchements suivants.

Au début, les contractions sont encore faibles et séparées par de longs intervalles de repos. On arrive encore à discuter et marcher pendant les contractions. À ce moment, les contractions sont normalement séparées de 5 à 20 minutes et durent à peu près 10 à 15, puis 20 à 30 secondes. C'est là que la plupart des femmes se rendent à la clinique ou informent la sage-femme.

Bientôt, les contractions deviendront plus violentes, plus longues et plus régulières: elles durent plus longtemps (30 à 60 secondes) et arrivent plus régulièrement (toutes les 3 à 7 minutes). À partir de là on se concentre sur le travail et on ne pense plus à rien d'autre. Mieux vaut donc avoir déjà préparé sa valise pour l’hôpital!

Les contractions deviennent plus douloureuses, car le col doit s’ouvrir à environ 8 cm. Les contractions s’allongent, les pauses se raccourcissent. En moyenne, les contractions arrivent toutes les 2 à 4 minutes et durent environ une minute. C'est le moment où les exercices de respiration et détente que vous avez appris au cours de préparation à la naissance prennent toute leur importance. À cette phase, les sages-femmes donnent encore des antidouleurs si vous le souhaitez.

Les contractions vont devenir encore plus intenses vers la fin de la phase d’ouverture. Si votre poche des eaux n’a pas encore éclaté, c’est probablement maintenant que ç arrivera, grâce à la force des contractions. Sinon, on effectuera une amniotomie pour ouvrir la poche et accélérer l'accouchement.

C'est clairement la phase de l'accouchement où vous aurez le plus à lutter contre la douleur. Il devient presque impossible de se détendre. On parle aussi de «phase de transition». Heureusement, elle ne dure pas longtemps.

Vous remarquerez que ça y est grâce à une série de phénomènes désagréables: tremblements, suées, nausées et vomissements, vidange involontaire de la vessie ou de l’intestin à cause de la pression de la tête du bébé. Vous vous sentez très instable émotionnellement, êtes irritée, inquiète ou énervée; votre partenaire peut en faire les frais. Même si vous avez pu renoncer jusque-là aux antidouleurs, vous en demanderez peut-être maintenant, car vous ne pensez plus arriver à tenir le coup. Mais ce n’est pas une bonne idée, car le bébé sera très fatigué et aura de la peine à téter une fois venu au monde.

Peut-être que vous allez gentiment ressentir des pressions: à chaque contraction où l’enfant descend dans le bassin et le vagin et appuie de plus en plus sur le rectum, vous ressentirez une forte envie de pousser. Mais il vaut mieux résister à cette envie tant que le col ne s’est pas ouvert à son diamètre maximum de 10 cm. Vos exercices de respiration et détente vont s'avérer spécialement utiles à cette période.

Ensuite, il y aura la phase d'expulsion, relativement courte, où vous mettrez au monde votre enfant.


Question fréquente à ce sujet

Puis-je manger entre les contractions?


Last update : 01.2018, BH / équipe sages-femmes swissmom

loading