Die Austreibungsphase

La phase d'expulsion

La deuxième phase de l'accouchement après la phase d’ouverture est la phase d'expulsion. Elle commence dès que le col de l'utérus est complètement ouvert à 10 cm et que l’enfant descend vers le vagin et prend fin quand l’enfant est venu au monde. Les contractions deviennent plus fortes. Les futures mères ressentent un besoin naturel de pousser, ce qui fait descendre l’enfant plus loin.

Du point de vue durée, tout est possible: ça peut prendre 30 minutes, aussi bien que deux heures ou plus et, parfois, il faut aider. Si vous avez eu une péridurale, la phase d’expulsion peut durer un peu plus longtemps, c’est normal. Parfois, toute la phase d'expulsion ne dure que 10 à 20 minutes, surtout si ce n'est pas votre premier enfant.

Comme pendant la phase d'expulsion, vous pouvez normalement vous déplacez librement et vous mettre dans des positions confortables. Les CTG, sans fil ou un doptone (petit appareil pour écouter le cœur) permettent de suivre les battements du cœur de l'enfant. La sage-femme peut vous proposer certaines positions et certains mouvements qui aident à faire descendre la tête de l’enfant ou à stimuler les contractions. Pendant la phase d'expulsion aussi, il peut y avoir des raisons médicales pour quitter la baignoire lors d’un accouchement dans l’eau ou pour vous faire changer de position. Par exemple quand les battements du cœur du fœtus font penser qu’il est dans une situation stressante. S’il est nécessaire d’utiliser une ventouse ou un forceps, on vous priera généralement de vous installer mi-assise, jambes repliées et on vous installera éventuellement des étriers.

Vous pouvez vous renseigner à l’avance pour connaître les positions d'accouchement. La position allongée sur le dos, comme dans les films, n’est plus recommandée de nos jours. Mais ne restez pas fixée sur une position déterminée! Peut-être que pour finir, une position à laquelle vous n’aviez même pas pensée sera la plus confortable.

À cette phase, les contractions sont nettement plus fortes. Elles arrivent toutes les 2 à 4 minutes et durent 60 à 90 secondes. Pourtant, pour une partie des femmes, le travail d’expulsion n’est pas plus désagréable que le travail d’ouverture. Savoir que c'est bientôt terminé et la possibilité de participer activement aux contractions, ainsi que les endorphines (hormones de bonheur du corps), tout ça peut aider à maîtriser cette phase intensive de l'accouchement. En se dirigeant vers le plancher pelvien, l’enfant tourne sa tête jusqu’à ce que le menton soit dirigé vers le rectum et, enfin, son petit crâne se voit dans le vagin. Surtout au premier accouchement, il arrive qu’on voie la tête pendant plusieurs contractions et qu’elle rentre à nouveau complètement à chaque pause. Ne vous laissez pas décourager! Cet étirement progressif peut même être avantageux pour les tissus du périnée et du vagin.

Quand la tête de l'enfant dilate votre vagin, vous ressentirez peut-être une sorte de brûlure. Dans ce cas, il faut immédiatement arrêter de presser. Le mieux à faire à ce moment-là est de haleter par à-coups. Encore plus efficace: mettez-vous à souffler comme si vous vouliez éteindre une bougie.

Les contractions de l’utérus vont maintenant pousser d’elles-mêmes la tête de votre enfant hors du vagin, tout en douceur. La peau et les muscles de la zone qui sépare le vagin et l’anus (le périnée) se distendent et se dilatent alors moins vite et le risque de déchirure du périnée ne se pose pas.

Mais si l’on soupçonne que les tissus de votre périnée ne sont pas assez souples et qu’il puisse se déchirer, on pourra effectuer une épisiotomie (incision du périnée).

La pression de la tête du bébé sur le plancher pelvien devient de plus en plus forte et provoquer un besoin irrésistible de pousser. Maintenant, vous pouvez y aller sans hésiter! À chaque contraction d’expulsion, vous poussez gentiment votre enfant un peu plus loin. De nos jours, c’est très rare qu’on doive encore faire une épisiotomie (incision du périnée) pour faire passer la tête. L’épisiotomie réduit la pression de la tête du bébé et empêche les tissus du plancher pelvien de se déchirer.

La phase d’expulsion est la plus dangereuse pour l’enfant, car il arrive que l’arrivée d’oxygène via le cordon ombilical soit coupée. En outre, la pression dans sa tête augmente. Pour ces raisons, on vérifie les battements du cœur de bébé au moins après chaque contraction.

Une fois la tête sortie, il la remet dans le même sens que le reste du corps. Maintenant, votre sage-femme ou votre obstétricien doit vérifier que le cordon ombilical n’est pas enroulé autour du cou de l’enfant. Avec les dernières contractions d'expulsion, les épaules apparaissent l'une après l’autre. Ensuite, le reste du corps de l’enfant sort du vagin. En même temps, un véritable torrent de liquide amniotique peut s’écouler.

Après l'accouchement, on vous mettra le bébé sur le ventre pour que vous puissiez avoir un contact direct de corps à corps. Vous aurez aussi l’occasion de regarder votre bébé pour la première fois. Cette période d’établissement du lien mère-enfant (sentir et ressentir l’odeur corporelle, toucher, savourer, se reposer) est extrêmement importante. Elle facilite la montée du lait et stimule les contractions de l’utérus pour expulser le placenta. Si des raisons personnelles ou religieuses vous empêchent d'avoir votre enfant nu sur votre poitrine, parlez-en à l’avance avec les sages-femmes et/ou obstétriciens qui s’occupent de vous.

La présence du père est elle aussi essentielle, c’est important pour lui d'accueillir son enfant. Si la mère est incapable d’établir le premier contact avec son enfant pour raisons médicales, le père peut s’en charger.

Newsticker

Grosse tête, petite tête? La tête d’un nouveau-né est tellement grande par rapport au diamètre du col et du vagin que le passage est difficile et étroit. Des chercheurs des universités de Vienne et d’Oslo qui ont analysé des modèles 3D du bassin humain ont pu démontrer qu’il existe un lien entre la forme du bassin, la taille du corps et le diamètre de la tête. Les femmes qui ont la tête grande mettent souvent au monde des nouveau-nés avec de grosses têtes. Pour cette raison, elles ont le bassin plus large et le sacrum plus court, ce qui est évidemment avantageux pour accoucher. Les femmes petites ont un passage plus arrondi et des accouchements plutôt difficiles par rapport aux grandes. (swissmom-Newsticker, 19/05/2015)

Last update : 03-03-20, BH / équipe sages-femmes swissmom

loading