Hebamme hilft dem Baby heraus

L’incision du périnée (épisiotomie)

À la fin de l’accouchement, l’enfant doit traverser l’orifice du vagin. Un blocage est formé vers l'arrière, par les tissus du périnée, entre le vagin et l’anus, et les muscles situés en dessous.

Une épisiotomie (incision du périnée) devient nécessaire si les tissus du périnée n'arrivent pas à s’écarter assez pour laisser passer la tête du bébé.

De nos jours, de plus en plus d’obstétriciens et sages-femmes essaient d’éviter l’épisiotomie. Selon certains, une déchirure du périnée guérit mieux qu’une épisiotomie. L’incision coupe sans égards des structures importantes telles que des nerfs et des vaisseaux. Le désavantage: une déchirure grande ou irrégulière (déchirure du IIIe degré) est beaucoup plus délicate et longue à recoudre. Mais certaines études récentes ont découvert qu'une épisiotomie ne protège que contre les déchirures légères, pas les graves. L'incision détruirait la cohésion des tissus et favoriserait même les déchirures graves, surtout chez les femmes ayant déjà eu des enfants. La pratique a démontré qu’il est faux de prétendre que les femmes ayant eu une épisiotomie ont plus tard moins de problèmes urinaires, de descente de l'utérus ou d’affaiblissement du plancher pelvien. Manifestement, ce n’est pas la brève sollicitation de l’accouchement qui est responsable de ces «séquelles de la grossesse».

Lors d'un accouchement sans complications, la sage-femme ou le gynécologue veille à l'apparition de la tête de l'enfant et le freine gentiment. Il peut alors sortir du vagin tout en douceur. Parfois, ça aide de masser le périnée pour le faire passer délicatement autour de la tête. Des petites déchirures sont normales pendant l’accouchement et ne nécessitent pas de traitement si elles ne saignent pas.

En général, on coupe seulement le périnée si la tête de l'enfant est très grosse, quand on accouche au forceps ou à la ventouse (pas systématiquement) ou si une mauvaise oxygénation du fœtus et une baisse de sa fréquence cardiaque imposent d’agir rapidement. Dans ces cas, le périnée n’a pas le temps de s’étirer gentiment et il faut alors craindre une grande déchirure ou des lésions de l'enfant.

Il y a des choses que vous pouvez faire pendant les dernières semaines de votre grossesse pour prévenir une épisiotomie ou une déchirure du périnée, par ex. des massages du périnée, des exercices d’étirement en position accroupie ou boire certaines tisanes, notamment de framboisier ou des thés de préparation à la naissance qui aident à assouplir les tissus du bassin. À votre admission dans l’hôpital vous pouvez dire clairement au personnel si c'est important pour vous d’éviter une épisiotomie. Mais en cas d’urgence, le personnel fera ce qui est le mieux pour vous et votre enfant.

Comment se passe une épisiotomie et que faire pour se remettre rapidement...


Questions fréquentes à ce sujet

Combien de temps faut-il attendre pour refaire l’amour après une épisiotomie?

Mon épisiotomie me fait encore mal après quatre semaines. Que puis-je faire?

Newsticker

L’épisiotomie et ses conséquences: des chercheurs norvégiens ont soumis des questionnaires à des jeunes mères juste après l'accouchement et trois mois plus tard. Les questions portaient sur les douleurs, les infections et l’activité sexuelle des participantes. Résultat: presque un quart des femmes qui avaient subi une épisiotomie se plaignaient encore de douleurs trois mois plus tard, surtout lors des rapports sexuels. Ceci était indépendant du sens de l'incision de l’épisiotomie et de la longueur de la cicatrice. (swissmom Newsticker, 11/01/2015)

Last update : 18-02-19, BH / équipe sages-femmes swissmom

loading