Betreuung im Gebärsaal mit Hebamme und Partner

Contractions inefficaces

Si la tête de l’enfant ne veut pas avancer malgré les contractions et les poussées et que l’accouchement est bloqué, on parle de travail prolongé, ou même arrêté. Un arrêt d'accouchement peut survenir pendant la phase d’ouverture comme la phase d'expulsion. Dans ce cas, votre sage-femme ou votre obstétricien devra peut-être prendre des mesures pour accélérer l'accouchement.

On vous proposera peut-être une perfusion intraveineuse pour renforcer le travail. Parfois, ceci suffit pour remettre en branle le travail et déclencher l'envie de pousser ou la perte des eaux.

Il existe diverses raisons pour lesquelles l’accouchement ne progresse pas ou pas bien, par ex. car le col de l’utérus ne s’ouvre pas ou se dilate trop lentement, ou car les contractions sont inefficaces ou insuffisantes, trop faibles et irrégulières ou s’arrêtent complètement. On parle alors de travail inefficace ou de dystocie. Le dilemme obstétrical (disproportion entre la taille de l’enfant et celle du bassin de la mère) ou une mauvaise présentation de la tête du bébé sont aussi des causes fréquentes d'un accouchement laborieux et prolongé.

Quand le travail se prolonge, certaines mères finissent par être si épuisées qu’elles n’ont plus la force de pousser. Si la stimulation médicamenteuse du travail échoue, le gynécologue, après en avoir discuté avec vous, optera peut-être pour une intervention instrumentale, soit à la ventouse, soit au forceps. Une césarienne peut aussi être indiquée le cas échéant.

Last update : 08-04-20, BH / équipe sages-femmes swissmom

loading