Überstürzte Geburt

L’accouchement précipité

Toutes les femmes enceintes le craignent: et si je remarquais trop tard que le vrai travail commence? Et si le travail s’intensifie tellement vite que l'enfant vient au monde sans crier gare? Et si je n’avais plus le temps d’aller à l’hôpital ou à la maison de naissance?

Ne vous en faites pas. Les accouchements précipités sont très rares, surtout si c'est votre premier enfant. Et même quand c'est le cas, ils se passent généralement sans complications spéciales. Vous avez bien plus de risque de trouver le temps infiniment long entre le début du travail et la naissance.

Par définition, un accouchement précipité prend moins de deux heures. Il se produit surtout chez les femmes qui ont déjà des enfants, qui portent un fœtus petit et dont les parties sont particulièrement flexibles. Le prétravail est alors à peine douloureux ou à intervalles trop espacés pour qu’elles s’en rendent bien compte. Tout à coup, le travail d'expulsion surprend alors la future mère. Celui-ci est souvent très très douloureux, car les tissus du col, du vagin et du périnée n’ont pas eu le temps de se dilater. Les blessures ne sont pas rares, chez la mère comme chez l'enfant.

Que faire si vous ressentez le besoin de pousser avant d’être arrivée à la clinique? Si possible, résistez à ce besoin. Essayez de haleter ou de souffler comme si vous vouliez éteindre une bougie. Ça permet parfois de gagner de précieuses minutes. Mais ne serrez pas les jambes, c’est mauvais pour l’enfant. Si le besoin devient trop fort, vous devrez y céder tôt ou tard. Essayez quand même d’éviter de pousser encore plus, pour économiser des forces et réduire la pression sur le col et le vagin. Le bébé vient au monde quand vous ressentez une douleur perçante ou brûlante à cause de l’extension du vagin. C'est encore important de haleter ou de souffler, pour que le périnée puisse s’étirer. Enfin, la tête du bébé sort avec une contraction et le corps avec la suivante.

Après la naissance, le plus important est de garder bébé au chaud. L’idéal est de le mettre sur votre peau nue. Faites-vous couvrir, peu importe avec quoi, un pullover ou un manteau feront l’affaire en urgence. Il ne faut pas couper le cordon ombilical. Si le nouveau-né cherche le mamelon, tant mieux. Cela stimule d’autres contractions et la délivrance. À ce moment, vous devriez déjà être arrivée à l’hôpital ou l’ambulance devrait avoir rejoint les lieux.

Last update : 03-03-20, BH

loading