Wadenkrämpfe?

Magnésium

Le magnésium est un métal alcalino-terreux naturel et l’un des minéraux les plus importants pendant la grossesse. Il est impliqué dans presque tous les processus métaboliques, mais surtout ceux qui concernent la musculature. Sans magnésium, ni les muscles squelettiques de l’appareil locomoteur, ni le système cardiovasculaire, ni le système gastro-intestinal ne fonctionnent correctement. En outre, le magnésium participe à la croissance des os et des dents, aux côtés du calcium et du phosphore. Il est indispensable aussi aux muscles de l'utérus. Son effet principal est de réduire l’excitabilité des nerfs et d’atténuer les crispations.

Les adultes devraient absorber 350-400 mg de magnésium par jour. Pendant la grossesse et l’allaitement, la quantité nécessaire passe à 450-500 mg. Pas seulement parce que les besoins augmentent, mais aussi parce que vous éliminez plus de magnésium par les reins. Outre la grossesse et l’allaitement, le besoin en magnésium est fortement accru en cas de maladies gastro-intestinales chroniques, de forte consommation d’alcool et avec certains médicaments.

Des arythmies cardiaques, crampes du mollet, troubles sensitifs tels que la surdité ou un picotement des bras et des jambes, la diarrhée, la constipation et un travail prématuré peuvent être signes d'une carence en magnésium, mais aussi certains «problèmes nerveux» comme l’insomnie les maux de tête, les vertiges, la dépression, l’apathie et la nervosité.

Le magnésium se trouve dans la nourriture. Le lait et les produits laitiers, le poulet, le poisson, les noix, les graines de tournesol, les baies, les bananes, les oranges, les kiwis, le brocoli, les pois, les légumineuses, le soja, la doucette, les patates, le pain complet, le riz nature et les pâtes contiennent beaucoup de magnésium. Normalement, une alimentation riche en magnésium permet de couvrir les besoins accrus pendant la grossesse.

Mais s’il y a déjà eu un manque de magnésium, ce sera difficile de le compenser uniquement par la nourriture. Dans les cas légers, la prise du minéral sous forme de comprimés ou de poudre effervescente a fait ses preuves. L'administration de magnésium est de nos jours la norme, surtout pour la prévention dutravail prématuré, pour renforcer l’efficacité des médicaments inhibiteurs du travail (tocolytiques) et pour le traitement d’une prééclampsie. Dans ces cas, le minéral doit souvent être administré à haute dose par perfusion.

Un surdosage est quasi impossible en conditions normales et l'unique effet secondaire connu est qu’il dilue légèrement les selles... ce qui peut être tout à fait agréable quand on est enceinte et qu’on souffre de constipation. En outre, pas besoin d’arrêter le magnésium pendant les dernières semaines avant l'accouchement: la crainte d’inhiber le vrai travail de l’accouchement est infondée.


Häufige Frage zum Thema

Comme rien d'inquiétant n'a été remarqué lors des examens préventifs, il ne peut s'agir en fait que d'une douleur d'étirement typique. Toute la zone autour de l'utérus est fortement irriguée de sang et donc un poids inhabituel et à ne pas sous-estimer pour les ligaments et tendons (lligaments de la...

vollständige Antwort lesen

Last update : 05-12-18, BH

loading