Apothekerin berät Schwangere

Manque d'acide folique

L’acide folique, une vitamine B, est nécessaire dès la fécondation, lors de la nidation de l’ovule. À partir de maintenant, la production de cellules passe la vitesse supérieure. Le sang de la future maman doit absolument contenir beaucoup d'acide folique pour assurer la création et la réparation des acides nucléiques, donc de l’information génétique. Les femmes avec peu d’acide folique font plus de fausses couches. L’acide folique favorise en outre la production des globules rouges et blancs de l'enfant et la construction de la structure osseuse et des organes internes.

Mais il est surtout important pour le développement correct du cerveau, de la moelle épinière et de la colonne vertébrale du bébé. Ces organes du système nerveux central évoluent à partir du tube neural pendant les premières semaines du développement embryonnaire (entre le 23e et le 28e jour après la fécondation). Un manque d'acide folique peut entraîner un défaut de fermeture du tube neural, comme par ex. une spina bifida ou une colonne ouverte. D'autres termes techniques pour divers défauts du tube neural sont le (myélo)méningocèle, l’encéphalocèle et l’anencéphalie. Ces malformations sont irréparables. Elles peuvent avoir pour conséquence des handicaps de gravité variable, surtout sous forme de paralysies, selon la partie de la colonne qui est touchée et l’étendue du défaut. Des malformations du visage, comme le bec-de-lièvre, et des déficiences cardiaques congénitales sont également plus fréquentes en cas de manque de vitamines. Comme l’acide folique joue un rôle important dans les premières phases du développement du cerveau, ce n’est pas étonnant qu’une étude norvégienne a trouvé que les enfants de mères ayant pris de l'acide folique pendant la grossesse avaient nettement moins de troubles du développement du langage.

Un Suisse, un nouveau-né sur 1000 à 3000 vient au monde avec un défaut du tube neural. Selon des spécialistes, au moins la moitié de ces enfants pourrait naître en bonne santé avec une bonne prophylaxie à l’acide folique. Malheureusement, une alimentation riche en acide folique ne suffit pas. L’OFSP recommande des apports d’environ 0,4 mg d'acide folique par jour, en commençant un mois avant la conception et au moins jusqu’à la fin du premier tiers de la grossesse. L'acide folique peut être pris isolé ou en association avec d'autres vitamines et minéraux, dans une préparation spécialement conçue pour la grossesse.

D'ailleurs, ces apports d'acide folique font aussi du bien à la mère, même bien après le premier tiers de la grossesse: l’acide folique peut prévenir une anémie et réduire sur le long terme le risque de cancer des intestins et d’hypertension. 

Le dosage doit être défini en prenant en compte certains médicaments qui bloquent l'assimilation de l’acide folique. Il s’agit notamment du triméthoprime (un antibiotique populaire en association au sulfaméthoxazole), de la sulfasalazine (un anti-inflammatoire utilisé pour le traitement de la maladie de Crohn et de la colite ulcéreuse) et du méthotrexate, un immunosuppresseur (à l’origine un cytostatique, il est e plus en plus utilisé pour les maladies auto-immunes), ainsi que des antiépileptiques comme la carbamazépine, la phénytoïne, la lamotrigine, la primidone, l’acide valproïque ou le phénobarbital, ainsi que la cholestyramine, un hypolipémiant.

Newsticker

Manque d'acide folique chez les pères? On conseille aux femmes qui souhaitent tomber enceintes de prendre de l’acide folique pour réduire le risque de malformations telles qu’une spina bifida chez leurs enfants. Les hommes en quête de paternité devraient en faire de même pour améliorer leurs spermatozoïdes. C'est du moins ce que suggère un essai réalisé chez la souris. Lorsque cette vitamine manque, le marquage du matériel génétique des spermatozoïdes change à certains endroits, affectant l’activité des gènes. Les souriceaux issus de papas ayant reçu peu d'acide folique avaient nettement plus de malformations. L'acide folique se trouve notamment dans la levure, les germes de blé, les légumes-feuilles verts, la viande et le poisson. (swissmom Newsticker, 23/12/2013)

Last update : 07-10-19, BH