Schwangere mit einem Apfel in der Hand

Les principaux conseils alimentaires en un coup d'œil

Votre alimentation devrait reposer principalement sur un régime varié de produits frais à haute valeur nutritive, avec un bon équilibre des diverses classes d’aliments. Essayez de renoncer systématiquement aux conserves et au fast-food, qui contiennent souvent des exhausteurs de goût et conservateurs artificiels. Veillez à une hygiène particulière dans le maniement des aliments pour éviter les infections alimentaires. Et buvez autant que possible: l’eau minérale, le lait écrémé, les tisanes de fruits et les jus de fruits dilués sont particulièrement recommandés.

  • Fruits et légumes. Comme les fruits et légumes sont riches en vitamines et minéraux, vous devriez en manger au moins cinq portions en accompagnement par jour. En plus, cette classe d’aliments est aussi une excellente source de fibres, qui aident contre les nausées et la constipation. L’idéal: des aliments crus et des légumes frais étuvés ou cuits à feu doux, car ils contiennent un maximum de nutriments et vitamines.
  • Pain, patates, riz, pâtes et produits de céréales (féculents). Les aliments contentant des glucides devraient constituer la partie principale de tout repas, car ils livrent de précieuses calories et vitamines, des sels minéraux et des fibres. Mangez autant que possible des produits de céréales complètes!
  • Viande, volaille, poisson et autres aliments riches en protéines, par ex. œufs, légumineuses et noix. Mangez chaque jour une portion de ces aliments, riches en protéines, en fer et en d'autres minéraux et vitamines. Les légumineuses, telles que les haricots, les pois et les lentilles. sont d’importantes sources de protéines végétales pour les végétariennes et véganes. Le poisson est d’ailleurs important pour couvrir vos besoins accrus en iode. Mais veillez toujours à bien cuire la viande rouge si vous n’avez encore jamais eu de toxoplasmose.
  • Produits laitiers. Les produits comme le lait, le fromage, le yogourt et le séré sont tous d’importantes sources de protéines, tout en étant riches en calcium et d’autres minéraux importants, ainsi que de vitamines. Mangez chaque jour 3-4 portions de ces produits (1 portion = 2 dl de lait ou 180 g de yogourt ou 30 g de fromage dur ou 60 g de fromage mou), mais privilégiez les variantes allégées. Attention aux produits de lait cru: ils peuvent contenir des Listerias et causer une listériose, dangereuse pour les femmes enceintes.
  • Lipides Veillez à prendre des lipides de qualité comme des huiles végétales pressées à froid (huile d’olive, de colza) contenant des acides gras mono-insaturés et poly-insaturés. La charcuterie et les produits frits contiennent des mauvaises graisses cachées, évitez-les autant que possible.
  • Sucreries. Savourez avec modération les produits gras et sucrés comme le chocolat, les gâteaux, les glaces, les crèmes et les boissons très sucrées. Ne vous offrez pas plus d’une sucrerie par jour. Essayez de maîtriser les inévitables envies de bombes calorifiques à faible valeur nutritive. Mais gardez à l'esprit que la grossesse n'est pas le bon moment pour faire un régime ou manger tout le temps la même chose!

Il existe quelques aliments qu’il vaut mieux consommer avec prudence ou même éviter entièrement pendant la grossesse. C'est vrai aussi pour les polluants, les médicaments, l’alcool, le tabac et les drogues.


Questions fréquentes sur l’alimentation pendant la grossesse.


Newsticker

Femmes enceintes, buvez du lait! Si les femmes ajoutent à leur menu beaucoup de produits laitiers riches en calcium, comme le yogourt ou le lait, cela peut réduire le risque d’eczéma infantile (atopique) et d’asthme bronchique chez leur progéniture. C'est ce qu’a révélé une étude japonaise menée chez 1345 paires mère-enfant avec des enfants âgés de 23 à 29 mois. Par contre, si la mère absorbait plus de vitamine D que la moyenne, le risque d’eczéma augmentait. La vitamine D se retrouve principalement dans la viande, le foie, les poissons à l’huile, le saumon et les poissons de mer, ainsi que le jaune d'œuf. Toutefois, le risque de surdose de vitamine D est très faible par chez nous. En Europe occidentale, on court plutôt le risque de manquer de vitamine D. (swissmom Newsticker, 24/09/2014).

Attention Listerias! Les Listerias sont des germes dangereux qui se trouvent dans les aliments et peuvent nuire au fœtus; dans les pires des cas, elles peuvent entraîner une naissance prématurée ou son décès. Bien que les infections aux Listerias soient très rares, les femmes enceintes y sont particulièrement sensibles. Voici les aliments à risque: les futures mamans devraient renoncer aux produits de lait cru (par ex. directement de chez le fermier), aux fromages mous à croûte lavée comme le Mont d’Or ou le Munster, ainsi qu’au poisson cru et aux huîtres, aux crevettes et autres crustacés précuits et les poissons fumés ou marinés (par ex. saumon). Les germes peuvent aussi se trouver sur les pousses germées, les fruits et légumes non lavés, la charcuterie fumée et les pâtés à la viande. La viande crue comme le tartare ou le carpaccio est de toute façon prohibée (toxoplasmose). (swissmom Newsticker, 12/06/2015)

Les allergies déjà avant la naissance? Apparemment, les allergies ne naissent pas seulement pendant les premiers mois de vie. Une étude australienne publiée récemment dans Science Translational Medicine démontre que des facteurs prénataux jouent aussi un rôle. Plus de mille enfants ont été accompagnés déjà pendant la grossesse. Après l’accouchement, leur sang de cordon a été récolté et conservé. À l’âge d'un an, les enfants ont subi des tests cutanés pour les allergies alimentaires courantes. Il s’est avéré que les tout-petits avec des allergies alimentaires avaient des tests sanguins anormaux, surtout des cellules immunitaires hyperactives, déjà avant leur naissance. Les chercheurs supposent que, lorsque les mères sont exposées à certains facteurs pendant la grossesse, ça se répercute sur le système immunitaire des enfants. (swissmom Newsticker, 13/03/2016)

Last update : 03.2019, BH / NBR

loading