Urin-Test

Analyses d’urine

À chaque consultation, un échantillon d’urine sera analysé pour étudier les composants suivants:

  • Protéines. L'analyse des taux de protéines dans l'urne montre si vos reins supportent bien les changements dus à votre grossesse. Des taux de protéines élevés peuvent être signes d’une infection urinaire. Vers la fin de la grossesse, ils peuvent être signes d’une baisse de l'activité des reins due à une prééclampsie (empoisonnement de grossesse, gestose). Les symptômes de la prééclampsie comprennent des rétentions d'eau, donc des gonflements des jambes et des mains, une forte prise de poids, des maux de tête, des troubles de la vue (par ex. taches noires ou scintillements dans les yeux) et une hypertension. Contrôler régulièrement les protéines dans l’urine et la tension artérielle permet dans la plupart des cas de dépister à temps les débuts d'une prééclampsie.
  • Sucre (glucose). Si l’urine contient régulièrement trop de sucre, cela peut être signe d’un diabète sucré. La plupart des femmes développent un diabète gestationnel, qui disparaît en général après l'accouchement. Si vous deviez en souffrir, un régime spécial devrait déjà permettre de maîtriser la maladie et votre bébé ne devrait pas être en danger. Mais si modifier votre alimentation ne suffit pas à changer la donne, il faudra recourir à l’insuline pour vous traiter.
  • Les globules blancs (leucocytes), le nitrite et le sédiment dans l'urine peuvent, comme les protéines (cf. ci-dessus) être signes d’une infection urinaire.
  • Bactéries. Même si vous n’avez «que» des bactéries dans l’urine sans souffrir de problèmes, un traitement antibiotique est nécessaire. Comme les voies urinaires sont élargies pendant la grossesse, les bactéries rentrent plus facilement et peuvent se reproduire dans la vessie. Les infections urinaires pendant une grossesse doivent toujours être traitées, car elles peuvent non seulement provoquer une naissance prématurée, mais aussi une inflammation du bassinet qui peut être dangereuse pour la mère et l'enfant.

Häufige Frage zum Thema

Dans la plupart des cas, il n'y a qu'une protéinurie de grossesse inoffensive. Les reins fonctionnent un peu différemment pendant la grossesse, ne filtrent et ne retiennent pas aussi bien les molécules de protéines. Une quantité de protéines allant jusqu'à 150 microgrammes/l dans une urine de 24...

vollständige Antwort lesen

Last update : 16-03-20,

loading