Ultraschallbild vom Fötus

Quels problèmes reconnaît-on à l’échographie?

Des malformations, c-à-d. un développement anormal d’un ou plusieurs organes de l’enfant, sont observés chez environ 4% des nouveau-nés. Heureusement, il s’agit en général de déviations minimes par rapport à la norme, faciles à traiter, comme une légère déficience cardiaque, une mauvaise position du pied ou un bec-de-lièvre. Dans la plupart des cas, ces malformations sont isolées et indépendantes les unes des autres. Souvent, elles n’auraient pu être constatées avant la naissance qu’au moyen d’une échographie hautement spécialisée et intensive.

Parfois, l’échographie révèle des signes très discrets d’anomalies qui ont disparu au moment de l’accouchement, par ex. des taches blanches (anéchogènes) sur le cœur. De même, un épaississement du pli nucal peut parfois être signe d’une anomalie, mais est généralement sans danger. Cela donne beaucoup de nuits blanches aux futurs parents jusqu’à ce qu’on constate que ce n’est qu’une déviation insignifiante par rapport à la norme.

Néanmoins, il faut toujours vérifier soigneusement ces observations, car des anomalies physiques (généralement associées à d'autres modifications) peuvent être signes d'un problème grave comme un syndrome génétique ou une anomalie chromosomique. Dans un tel cas, les chances de succès d’un traitement, par ex. par une intervention chirurgicale après l’accouchement, peuvent être très limitées. Quand l’échographie révèle une malformation grave du fœtus, il faut absolument exclure d'autres anomalies et préparer au mieux l’accouchement et des soins postnataux immédiats.

Inversement, une échographie sans signes particuliers ne représente jamais une garantie que l’enfant sera 100% en bonne santé! L’échographie a bien plutôt pour but de reconnaître les malformations graves et importantes qui pourraient avoir une conséquence pour le déroulement de la grossesse ou l’accouchement. Un exemple extrême pourrait être une malformation du cerveau qui peut entraîner un handicap sévère chez l’enfant et où se pose la question d’une interruption de grossesse. Dans d’autres cas, une anomalie détectée peut être traitée avant même la naissance, par ex. en cas de déficience cardiaque congénitale ou d'une obstruction des voies urinaires. Et bien sûr, quand on a conscience d’un problème assez rapidement, on peut aussi planifier l’accouchement en conséquence. Exemple: en cas de déficience cardiaque grave, un accouchement par césarienne est moins violent pour l’enfant et dès qu’il est venu au monde, des spécialistes peuvent le prendre en charge.

D’autres informations sur les malformations qui peuvent être découvertes par l’échographie:


Last update : 24-11-19, BH

loading