Gynäkologin bei der Ultraschalluntersuchung

Échographie vaginale

Les échographies peuvent non seulement se faire sur le ventre, mais aussi au moyen d’une sonde vaginale en forme de bâton (recouverte d’une sorte de préservatif stérile), qu’on enfonce à travers le vagin, tout près de l’utérus. L’échographie vaginale est aussi appelée échographie endovaginale ou endocavitaire. Pour cet examen, il vaut mieux que la vessie soit vidée. L'examen ne fait pas mal.

Lors de l’échographie vaginale, la tête de la sonde d’imagerie est en contact direct avec le col de l’utérus. Les ultrasons ont très peu de chemin à faire et n’ont pas besoin de traverser des structures gênantes comme la peau, la graisse ou les muscles de la paroi abdominale pour arriver aux organes à étudier. Cela permet d’évaluer de manière très ciblée l'utérus et les ovaires.

L’échographie vaginale produit de meilleures images, plus contrastées, surtout au début de la grossesse, jusqu’à la 12ième semaine. Même un embryon qui ne fait que quelques millimètres se voit parfois déjà très bien. Mais l’échographie vaginale est aussi meilleure que l’abdominale pour diagnostiquer un risque de fausse couche ou une grossesse dans les trompes ou la cavité abdominale et évaluer les myomes et kystes.

Version: 12/15, BH