Gesicht eines Fötus im 3D Ultraschallbild

Échographie 3-D

Les échographies en trois dimensions sont composées d'un grand nombre de clichés «normaux», en deux dimensions, pris à la suite, transformés par ordinateur en une représentation tridimensionnelle. Cette représentation peut être tournée et retournée dans tous les sens à l’écran.

3D-Ultraschall, 27. SSWCeci permet parfois de rendre visibles des parties du corps qui ne se voient pas très bien sur une image en deux dimensions. Cela peut être avantageux quand on soupçonne certaines anomalies du corps, comme un bec-de-lièvre ou une spina bifida (colonne ouverte). Les modifications en surface se voient éventuellement mieux que lors d’une échographie normale. Mais quand il n’y a pas assez de liquide amniotique, si le placenta est sur l’avant ou quand la paroi abdominale est épaisse, les images sont moins claires.

Réalisée dans des conditions optimales et avec les efforts requis, cette méthode d’analyse spéciale produit de jolis portraits du fœtus, plus parlants pour les néophytes que les images produites par l’échographie conventionnelle.

Mais les experts sont d'accord pour dire qu'une échographie normale, effectuée par un examinateur expérimenté, fournit les mêmes informations, tout en étant beaucoup plus rapide. En effet, la résolution des images en deux dimensions est meilleure et fournit plus d’informations.

À ce jour, les échographies en 3D sont encore immobiles. Elles ne fournissent donc pas une image en temps réel du fœtus, car celui-ci bouge tout le temps. Il est donc difficile d’évaluer certains aspects, comme la mobilité ou la fonction de certains organes. Pour cela, on peut effectuer une échographie 4D, une échographie 3D enrichie de la 4e dimension, le temps; autrement dit, une vidéo en trois dimensions.

Si l’examen n’est pas clairement nécessaire du point de vue médical, l’assurance maladie ne prend généralement pas en charge les coûts (250 - 350 Fr. environ).


Newsticker

Content? Triste? Simple réflexe? Vers la fin du deuxième tiers de la grossesse, on peut voir l'enfant sourire à l’échographie (version 4D). Parfois, il fait aussi la grimace, fronce les sourcils, a l’air de mauvaise ou triste. Les futurs parents en sont souvent très affectés, mais il ne faut pas s’imaginer trop de choses, ça ne dit rien sur ses émotions. Les mimiques complexes avant l’accouchement sont plutôt involontaires, une sorte d'entraînement préparant l’enfant à communiquer avec ses parents après sa venue au monde. Le sourire angélique des nouveau-nés est aussi un réflexe, selon les psychologues du développement; ce n’est que vers la fin du deuxième mois de vie que les bébés sourient sciemment aux autres. (swissmom Newsticker, 17/07/2015)

Last update : 30-08-16, BH