Schwanger?

Signes de grossesse incertains

La liste suivante regroupe les signes de grossesse «incertains» les plus fréquents. Les signes de grossesse précoces des premières semaines en font tous partie. Les signes «probables» ne les rejoindront qu’à partir du moment où les règles manquent à l’appel. Les signes sûrs ne sont que ceux qui sont en lien avec l’enfant lui-même; bien entendu, ils prennent un certain temps à se manifester.

N’oubliez pas: tous ces symptômes subjectifs peuvent aussi avoir d’autres causes que la grossesse et sont faciles à confondre avec les symptômes normaux de la deuxième moitié du cycle (SPM). En outre, ils sont très personnels et chaque femme les vit différemment. Certaines très fortement, d'autres ne sentent rien du tout! En effet, les signes n'apparaissent pas chez toutes les femmes. Et leur intensité ne dit rien sur l’évolution de la grossesse.

  • Seins sensibles. La poitrine est tendue, grossie, gonfle, les mamelons sont très sensibles ou même douloureux. Ce symptôme touche 70 à 80 pour cent des femmes et peut apparaître une semaine seulement après l’absence des règles, même s’il est plus rare chez celles qui ont déjà allaité. Souvent, les mamelons changent de forme, deviennent plus gros et, grâce à une pigmentation renforcée, plus foncés.
  • Léger saignement (spotting). Lors de la nidation dans l’utérus, environ cinq à dix jours après l’ovulation, il peut y avoir un léger saignement, le saignement de nidation. Ce saignement arrive donc un peu avant la date normale des règles d’un cycle ordinaire. Il se réduit souvent à des gouttes ou traînées, le sang est plutôt clair que foncé et il reste faible au lieu de gagner en intensité.
  • Des pertes blanches laiteuses apparaissent dans plus de la moitié des grossesses à partir de la deuxième semaine après la fécondation. Elles ne devraient pas avoir une odeur désagréable. Elles sont déclenchées par l’augmentation de l’irrigation sanguine.
  • Crampes du ventre. Des crampes rappelant les crampes menstruelles ou un tiraillement dans le bassin sont aussi fréquents au début de la grossesse. L'utérus doit s’installer correctement dans le bassin et n’est pas encore soutenu par les os du bassin, comme au deuxième trimestre. En outre, l’irrigation sanguine de l’utérus augmente fortement. Les contraintes sur l’appareil de maintien de l’utérus (ligament rond) causent des douleurs semblables aux contractions. Celles-ci sont souvent plus fortes lors de l’orgasme, de l’effort physique et des changements de position allongée.
  • Fatigue extrême. Une sensation d’épuisement constant est un symptôme fréquent au début de la grossesse, au cours des huit à dix premières semaines. Pendant la grossesse, votre métabolisme change considérablement et votre corps se concentre sur la croissance du bébé. Chez la plupart des femmes, la fatigue se calme vers la 12ième semaine.
  • Vertige. Le corps travaille d’arrache-pied pendant la grossesse. Pour construire le placenta, il faut plus de sang; le plasma (la partie liquide du sang) augmente d’une bonne moitié, ce qui dilue le sang. Cela peut non seulement causer fatigue et pâleur, mais aussi baisser votre tension artérielle, ce qui facilite les vertiges.
  • Augmentation de l’irrigation sanguine. Les varices et une dilatation des vaisseaux du visage, du lit de l’ongle et des parties génitales pourraient signaler une grossesse. Elles sont dues à l'augmentation de l’irrigation sanguine et à une diminution de la tension des veines. Effet secondaire agréable: les traits du visage s’adoucissent et la peau devient rosée.
  • Palpitations. Un autre signe de grossesse potentiel est le fait de sentir nettement le pouls (la fréquence du cœur) jusque dans la pointe des doigts. Après tout, plus le bébé grandit, plus votre cœur doit pomper du sang. En même temps, la plupart des femmes enceintes ont une tension trop basse.
  • Nausées et vomissements. Chez nombre de femmes, la nausée typique se déclare déjà peu avant l’absence des règles; mais en général, elle apparaît après environ deux semaines, le plus souvent le matin, mais aussi à toutes les autres heures du jour ou de la nuit.
  • Augmentation de la salive. C'est un symptôme relativement bénin, mais très ennuyant, de la grossesse, surtout s’il est associé aux nausées.
  • Fringales ou dégoût de certains aliments. Une augmentation générale de l’appétit est typique pour le début d'une grossesse, car les besoins d’énergie du corps augmentent. Mais l'afflux soudain d’hormones peut altérer le sens du goût et vous faire détester certains aliments tout en vous donnant énormément envie d’autres (surtout les sucreries), parfois en des combinaisons bizarres. Peut-être que vous aurez aussi un drôle de goût métallique dans la bouche. Beaucoup de femmes développent très tôt une répugnance face à la fumée et à l’alcool.
  • Sensibilité aux odeurs. Si vous devenez soudain sensible aux odeurs et ne pouvez plus sentir des choses que vous avez toujours aimées (par ex. votre parfum préféré) ou qui au moins ne vous dérangeaient pas, cela pourrait aussi être signe d’une grossesse. Par exemple, certaines ne supportent plus l'odeur du café fraîchement préparé, ou encore les effluves d’alcool ou de fromage ou l’arôme de la viande crue.
  • Sauts d’humeur. Ces derniers temps, vous êtes super-sensible à tout ce qui se passe, au premier petit mot de travers? Vous êtes parfois abattue et triste, au bord des larmes, et ensuite presque euphorique? Ce grand-huit émotionnel est le premier signe de la grossesse chez beaucoup de futures mamans. Environ à partir de la sixième semaine de grossesse, des désagréments et irritations semblables à ceux du syndrome prémenstruel (SMP) peuvent apparaître, aussi déclenchés par les changements hormonaux.
  • Augmentation des urines. Environ une à deux semaines après l'absence des règles, la plupart des femmes enceintes passent leur temps aux toilettes. Ceci est dû à l’augmentation de l’irrigation sanguine du bas-ventre après la nidation de l’ovule fécondé, ainsi qu’à des changements hormonaux: la progestérone, hormone de la grossesse, détend les muscles de la vessie. Plus tard, l’utérus grossi va appuyer sur la vessie. 
  • Constipation. Des problèmes digestifs peuvent apparaître très tôt dans la grossesse déjà. Ils sont dus à l’augmentation de la production de progestérone, qui détend les muscles lisses en général, y compris ceux des intestins. Cela protège le futur enfant et l’utérus contre les chocs et les contractions.
  • Les ballonnements et remontées acides sont aussi typiques. Là encore, les hormones de grossesse sont en cause.

Les désagréments typiques et des conseils utiles pour savoir comment les gérer pendant votre grossesse.

Last update : 04-02-19, BH

loading