Schwangere fasst sich an den Unterbauch und Hals

Varicelle

La varicelle est généralement considérée comme une maladie infantile relativement bénigne. La plupart des gens ignorent que la varicelle peut être dangereuse pour les femmes enceintes qui ne l’ont jamais eue. Mais si vous savez très bien que vous avez déjà eu la varicelle, vous n’avez aucun souci à vous faire! Les développements suivants ne concernent que celles qui ne sont pas immunisées contre la varicelle (5% seulement de toutes les femmes).

Si vous attrapez une varicelle avant la 24ième semaine de grossesse, cela peut entraîner une fausse couche ou, très rarement (environ 1-2% des cas), un syndrome de varicelle congénitale (SVC) avec des malformations, notamment des membres, des yeux (cristallin trouble), du cerveau et de la peau. Le risque est maximal en cas d’infection entre la 13ième et la 20ième semaine de grossesse. Après la 24ième SG, le syndrome de varicelle n'est plus vraiment à craindre. Mais la future mère est mise en danger par une inflammation des poumons particulièrement grave.

Si vous attrapez la varicelle entre le 4ième jour avant l'accouchement et le 2ième jour après, votre bébé sera très probablement contaminé aussi, car il n’est pas encore protégé par des anticorps que vous lui auriez transmis. Cette maladie peut devenir mortelle pour votre nouveau-né et nécessite un traitement irréprochable. Par contre, si la maladie se déclare avant le 4ième jour avant l'accouchement, vous avez pu transmettre les précieux anticorps à bébé. La probabilité qu’il soit infecté est nettement plus faible et si c'est le cas, la maladie sera moins grave.

La transmission du virus de la varicelle (varicelle-zona) a lieu par contact rapproché avec une personne malade, par ex. par l’éternuement, la toux, la salive et le liquide contenu dans les ampoules. Plus rarement, le virus peut même parcourir plusieurs mètres dans l’air. Une personne infectée peut être contagieuse un à deux jours déjà avant que l’éruption cutanée n'apparaisse. Une fois qu’on a eu la maladie, on est immunisé pour le reste de sa vie.

Si vous n'avez pas encore eu la varicelle, ou si vous n’êtes pas sûre et que vous êtes entrée en contact avec une personne infectée (à la varicelle ou au zona), le mieux est d’informer immédiatement votre gynécologue. Il est très important de déterminer très vite si vous êtes immunisée; dans ces situations à risque, l'assurance maladie couvre le coût de l’examen. En l’absence d’immunité (heureusement seulement chez 5% des femmes enceintes), l’administration d’immunoglobulines (antisérum) permet d’empêcher ou au moins d’affaiblir une infection; cependant, le traitement devrait avoir lieu, si possible dans les 4 jours qui suivent le contact. Mais ce traitement très coûteux protège uniquement la femme contre une maladie grave, pas l’enfant. De nos jours, on recommande de traiter la femme enceinte ou le nouveau-né à l’aciclovir.

Il existe d’ailleurs depuis peu une vaccination contre la varicelle, qui devrait toutefois être réalisée avant une grossesse, pas pendant.

Si vous-même attrapez un zona (Herpes Zoster), une seconde infection par le virus de la varicelle à un âge plus avancé, c’est sans danger pour votre bébé: les virus ne passent pas dans le sang maternel. Par contre, si un adulte de votre entourage attrape un zona, c’est aussi dangereux pour vous en tant que future mère qu’une infection de varicelle.

Lisez nos informations sur les symptômes et l’évolution de la maladie.


Questions fréquentes à ce sujet

Un zona pendant la grossesse, est-ce dangereux?

Last update : 05-09-19, BH

loading