Wald und Wiese - Vorsicht Zecken!

Encéphalite à tiques

L'encéphalite à tiques est une infection virale transmise principalement par la salive des tiques infectées. La tique elle-même s’infecte sur des animaux sauvages comme les chevreuils ou les écureuils, qui sont souvent porteurs sans être malades.

En règle générale, l’organisme humain arrive très bien à gérer l’infection. Ce n'est que très rarement qu’elle provoque une inflammation du cerveau ou des méninges, qui peut provoquer la paralysie ou même être mortelle. Certaines victimes souffrent encore de troubles de concentration, de paralysies, de crises épileptiques ou de maux de tête des mois ou des années après la maladie. Mais on n’a encore jamais observé de problèmes chez l'enfant en cas d’infection de la mère pendant la grossesse.

Un vaccin qui peut aussi être administré pendant la grossesse est une prévention efficace. Il est en tout cas recommandé si vous allez régulièrement en forêt et/ou si vous vivez dans une région à risque. En Suisse, c'est surtout la vallée du Rhin. Pour les enfants, les médecins recommandent de ne faire le vaccin contre l’encéphalite à tiques qu'après leur première année de vie.

Dans le temps, on effectuait une vaccination passive contre la maladie par l’administration d’une hyper-immunoglobuline. Elle était censée «intercepter» les germes après la piqûre (vaccination post-expositionnelle). Ce vaccin passif n’est plus autorisé. Il s’est avéré que suite à son utilisation, le taux de séquelles neurologiques persistantes chez les enfants de moins de six ans était plus élevé que chez ceux n’ayant pas reçu d’immunoglobulines. Mais ça n’affecte en rien la recommandation pour le vaccin actif.

Attention: il y a encore une autre voie de contamination, nettement plus dangereuse que les piqûres de tique. Dans les zones à haut risque, les germes se trouvent aussi dans le lait cru (lait non pasteurisé). Lorsque des chèvres, moutons ou vaches sont infectés par le virus VMET (responsable de l’encéphalite à tiques), ils ne tombent généralement pas malades et développent rapidement une immunité contre lui. Mais il y a plusieurs jours de phase aiguë où les virus sortent dans leur lait. Pourquoi est-ce plus dangereux qu’une piqûre de tique? Sur 100 personnes piquées par des tiques infectées, la maladie se déclare chez 30; avec le lait cru infecté, c'est 100 sur 100.

Last update : 01-07-20, BH

loading