Syphilis

La syphilis évolue en stades qui ne sont pas contagieux au même degré. Le premier symptôme est un ulcère indolore (10 jours à 6 semaines après la contamination), souvent associé à des ganglions lymphatiques gonflés dans l’aine. Le deuxième stade, hautement infectieux, commence une semaine à trois mois plus tard, avec une éruption indolore sur la paume des mains et la plante des pieds, avec des symptômes grippaux. Non traitée, la maladie passera à un troisième stade, discret (détectable uniquement par des tests de sang), qui peut durer pendant des années, avant que les symptômes réapparaissent.

La transmission se fait par contact avec l’ulcère ou l’éruption ou par la voie sanguine, aux premier et deuxième stades.

Une syphilis pendant la grossesse peut causer des lésions définitives chez le bébé: la peau et les os peuvent être affectés, le foie et la rate pourraient être agrandis pathologiquement, une jaunisse, des déformations du visage et un handicap mental peuvent être la conséquence. Le déroulement est lui aussi affecté: il y a plus souvent une perte des eaux précoce, des naissances prématurées et des morts-nés.

Heureusement, la syphilis est devenue une maladie rare, mais comme elle peut avoir des conséquences très sévères tout en étant facile à traiter par des antibiotiques à haute dose, un test sanguin de la syphilis peut être réalisé dans le cadre des contrôles prénataux. Au fait, la syphilis est la première maladie qu’on a réussi à traiter chez les enfants dans le ventre maternel.

Version: 04/13, BH

Last update : 02-08-19,