Medikamente, Spritze, Löffel

Les drogues pendant la grossesse

Les drogues illégales, quelles qu'elles soient, représentent un énorme danger pour votre bébé et peuvent causer des problèmes graves pendant votre grossesse comme après l’accouchement.

Les drogues de tout poil, cannabis (marijuana), cocaïne, héroïne ou ecstasy, passent au bébé via le placenta et le lait maternel. L'abus de drogues peut causer des fausses couches, des naissances prématurées, un faible poids à la naissance et une mortinaissance. Comme l’abus de drogues est souvent aussi lié à la consommation d'alcool et à la fumée, leurs effets négatifs jouent aussi un rôle.

Certains bébés viennent au monde déjà dépendants des drogues et souffrent de graves symptômes de sevrage, tels que des tremblements, convulsions, troubles du sommeil ou difficultés à téter. Même des mois après la naissance, les symptômes de sevrage peuvent encore apparaître. Les nouveau-nés dont la mère participe à un programme de méthadone, eux aussi, souffrent de symptômes de sevrage.

Une femme enceinte qui partage des aiguilles d’injection avec d’autres peut s’infecter avec le VIH ou le virus de l’hépatite B ou C. Une telle infection peut avoir des conséquences graves sur vous et votre bébé.

Si vous êtes enceinte et toxicodépendante, n’arrêtez pas brusquement la drogue. Mais, pour l’amour de votre bébé, consultez dès que possible votre gynécologue ou des spécialistes compétents. Celles qui ne prennent qu’occasionnellement des drogues devraient y renoncer pendant la grossesse. On a observé que les femmes qui participent à des programmes de réhabilitation mettent au monde des enfants plus sains.

Last update : 03-08-18,

loading