Geschmacks- und Geruchssinn

Goût et odorat

Dès le début de la grossesse, des changements hormonaux apparaissent; ils peuvent influencer aussi la langue et le nez, autrement dit votre goût et votre odorat. Le goût de certains aliments et boissons (par ex. le thé et le café) peut alors changer; ils deviennent moins agréables, parfois très amers ou même dégoûtants Peut-être même que vous ne supporterez plus certains aliments ou boissons ou des odeurs qui vous plaisent normalement (par ex. les parfums).

Certaines femmes enceintes ont tout à coup un goût d’encre ou de métal dans la bouche, comme si on suçait une pièce de monnaie ou un morceau d’aluminium. En termes médicaux, cela s'appelle une «dysgueusie». Comme beaucoup d’autres modifications de la grossesse, c'est probablement dû à l’augmentation du taux d'œstrogènes.

C'est un phénomène tout à fait normal qui disparaît au deuxième trimestre, pas de quoi s'inquiéter. La grossesse renforce simplement d’une certaine manière l’odorat et certaines odeurs sont perçues comme étant trop intenses, pouvant même provoquer des nausées. À l’origine, c'est une mesure de sécurité du corps, permettant à la future mère de reconnaître et éviter les aliments pourris.

Les aliments acides peuvent aider à compenser ce goût amer et métallique. Les sucreries acides, les jus d'agrumes et les aliments marinés au vinaigre (les classiques cornichons au vinaigre) peuvent aider.

Beaucoup de femmes ont en outre des fringales subites de certains aliments ou boissons. De temps en temps, ces envies peuvent aussi se porter sur des choses non comestibles, comme la saleté, le charbon ou l'argile. Cette pulsion de manger des choses inhabituelles, relativement fréquent chez les femmes enceintes, s’appelle «pica».

Last update : 24-01-18, BH

loading