Urin oder Frauchtwasser?

Perte des eaux précoce

Normalement, la perte des eaux, donc la rupture de la poche des eaux, a lieu juste avant l’accouchement ou pendant celui-ci. Parfois, il faut même ouvrir artificiellement la poche en la «griffant» pendant l’accouchement (amniotomie) car elle n’éclate pas d’elle-même; cette intervention peut aussi renforcer les contractions.

Si votre poche des eaux se rompt longtemps avant les semaines qui précèdent juste le terme calculé, vous devriez vous attendre à ce qu’un travail prématuré, ou des contractions isolées, commencent à apparaître au cours des jours ou semaines qui suivent. Une perte des eaux précoce, donc avant le début du travail, peut être due à une infection de la partie inférieure de la poche des eaux. Un autre facteur de risque est une poche des eaux fortement sollicitée, par ex. si vous avez des multiples ou un excès de liquide amniotique. Le moindre défaut de la poche des eaux peut amener à une infection de l’utérus. La gravité de l’infection et ce que votre gynécologue fera pour inhiber le travail dépendra du stade de grossesse où vous en êtes. En règle générale, après une perte des eaux prématurée, vous serez hospitalisée. Plus tard, vous pourrez peut-être rentrer chez vous, normalement sous antibiotiques, ou alors les médecins déclencheront l’accouchement.

Parfois, le défaut de la poche des eaux est très petit et situé loin du col de l’utérus; on parle alors de fissure de la poche des eaux. Cette fissure se referme parfois spontanément et le liquide amniotique arrête de s’écouler. Si ce n’est pas le cas, de petites quantités de liquide amniotique vont s’écouler progressivement. Si le corps arriver à produire assez de liquide amniotique en remplacement, on ne remarquera pas de manque de liquide à l’échographie. Malheureusement, il peut alors y avoir une infection cachée, car la poche des eaux n’est plus hermétique.

S’il y a un soupçon de perte des eaux précoce, votre gynécologue essaiera de voir si du liquide amniotique s’écoule par votre vagin, ce qui n’est pas toujours facile si les quantités sont faibles. Le plus gros problème est de distinguer liquide amniotique et urine, car des fuites d'urine involontaires quand les muscles du ventre sont sollicités (porter des charges, éternuer etc.) sont particulièrement fréquentes vers la fin de la grossesse. Un test rapide de l’IgF-1 (une protéine fœtale) est assez fiable pour détecter le liquide amniotique. La méthode plus ancienne, que vous pouvez aussi effectuer vous-même à l’occasion, utilise des bandelettes pH, qui deviendront bleues (pH légèrement alcalin) avec le liquide amniotique et rouge (pH légèrement acide) en présence des sécrétions vaginales. Des bandelettes pH dans la fourchette du pH 7 (environ 4-9) se trouvent dans n’importe quelle pharmacie.

Si vous avez effectivement perdu du liquide amniotique, votre gynécologue vous prescrira des antibiotiques afin de prévenir une naissance prématurée due à l’infection. En outre, vous prendrez probablement des stéroïdes (cortisone) pour accélérer la maturation des poumons de l'enfant et augmenter ses chances au cas où il serait impossible d’éviter l'accouchement prématuré.


Questions fréquentes à ce sujet

Est-ce possible de ne pas remarquer la perte des eaux?

Vais-je certainement sentir la perte des eaux?

Comment différencier le liquide amniotique de l'urine?

Newsticker

Malgré une rupture prématurée de la poche des eaux: Katy Evans, une Américaine de 35 ans, en était à sa 16 semaine quand sa poche des eaux a éclaté. À cause de cette perte des eaux prématurée, au bout de quelques heures, son bébé n’était plus entouré de liquide amniotique (oligohydramnios). Les médecins traitants évaluaient les chances de survie de l’enfant à un pour cent seulement. Et même s’il survivait dans l'utérus, il n’allait probablement pas pouvoir vivre après sa venue au monde. La mère, était exposée à un risque élevé d'une dangereuse infection de l’utérus. On lui a donc conseillé une interruption de grossesse. Mais la future maman n’a pas jeté l’éponge. Comme par miracle, son liquide amniotique s’est régénéré et, 18 semaines plus tard, elle a accouché d’un bébé en bonne santé. (swissmom Newsticker, 23/01/2015)

Quand la poche des eaux éclate: Jusqu’à récemment, on pensait qu’en cas de perte des eaux précoce après la 34e semaine de grossesse, il fallait induire l’accouchement dans les 12-24 heures suivantes si le travail ne commençait pas de lui-même. Un groupe d’experts international a désormais modifié cette recommandation. Selon eux, la marche à suivre dépend majoritairement du moment où la perte des eaux a lieu. Si l’enfant n’est pas mûr, il vaut mieux attendre, à moins que d’autres complications (décollement du placenta, infection montante procidence du cordon) n’apparaissent. Il faut bien surveiller la mère pour découvrir tout saignement ou fièvre. L'accouchement peut être déclenché une fois que l’enfant est arrivé à terme. (swissmom Newsticker, 6.1.2016)

Last update : 17-11-18, BH

loading