Myome und Schwangerschaft

Myomes de l’utérus

Une femme de plus de 30 ans sur quatre à cinq a des myomes de l’utérus (myomes utérins). Ce n'est donc pas étonnant qu’on trouve aussi souvent des myomes chez les femmes enceintes. Les myomes sont des tumeurs musculaires bénignes, influencées par les hormones, qui apparaissent groupés ou isolés et poussent généralement lentement. Les myomes utérins peuvent causer des saignements irréguliers, des ballonnements ou des douleurs (y compris pendant les rapports sexuels, selon leur taille, leur emplacement et la situation hormonale. Souvent, les problèmes gagnent en intensité pendant les règles et les jours qui les précèdent. De petits myomes suffisent déjà pour affecter la fertilité, s’ils se trouvent dans les trompes de Fallope ou quand ils gênent l’irrigation de la muqueuse utérine pendant la nidation de l’ovule fécondé. Mais souvent, les femmes concernées n’ont aucun problème et le ou les myomes sont découverts par hasard au cours d’une échographie.

Dans le temps, on disait que l’influence des œstrogènes pendant la grossesse faisait grandir les myomes plus vite. Mais aucune étude scientifique n'a pu confirmer cette hypothèse. Une forte croissance n'est observée que dans des cas isolés, généralement seulement aux premier et deuxième tiers de la grossesse.

Avec des petits myomes qui ne déforment pas trop l'utérus, on peut s’attendre à ce que la grossesse se passe sans complications. Une étude menée auprès de 20 femmes avec des myomes de moins de 3 cm n’a pas observé plus de complications que dans le groupe de contrôle. Un accouchement par césarienne n’est donc généralement pas nécessaire.

Il en va autrement quand la femme enceinte a des myomes de grande taille ou nombreux sur l’utérus. Dans ces cas, les taux de fausses couches, de perte des eaux précoce, de décollement précoce du placenta et de prématurité est légèrement accru (d’environ 15%). Apparemment, les myomes augmentent la prédisposition aux contractions. En fonction de l'emplacement et de la taille du myome, il arrive aussi un peu plus souvent que l’enfant se trouve dans une position anormale, par ex. en position postérieure à l’accouchement ou que le myome le gêne autrement dans son développement normal.

Après l'accouchement, les myomes provoquent souvent des complications, avec de forts saignements lorsque l’utérus se régénère et des infections quand les saignements post-partum, les lochies, ne s’écoulent pas correctement.

Ce n'est pas sans danger de retirer un myome pendant la grossesse, surtout à cause du risque d’hémorragie. Une opération (énucléation ou embolisation du myome, éventuellement ultrasons focalisés dirigés par IRM pour les myomes de petite taille) doit donc être mûrement réfléchie. Un traitement hormonal n'a de toute façon pas sa place pendant une grossesse. Si le myome provoque des douleurs, votre gynécologue vous prescrira probablement du repos au lit et des médicaments Des compresses froides peuvent aussi aider à soulager les douleurs.

Last update : 15-05-19, BH

loading