Risikoschwangerschaft?

Grossesses à risque

La plupart des grossesses se déroulent sans problèmes ni complications et sont juste associées à quelques désagréments, même si ceux-ci peuvent être gênants.

Mais même si on découvre certains facteurs de risque chez vous, il n’y a pas encore de raison de paniquer: Avec un suivi prénatal un peu plus rapproché et grâce aux diagnostics et traitements disponibles de nos jours, une «grossesse à risque» ne devrait pas se dérouler avec plus de difficultés qu’une grossesse «normale».

Mais c’est quand même conseillé de rester bien attentive à votre corps pendant la grossesse, pour pouvoir remarquer vous-même si quelque chose ne tourne pas rond. Nous avons créé une liste d’alerte pour ces situations. Si vous remarquez un de ces symptômes, vous devriez immédiatement contacter votre médecin ou sage-femme! Ne vous gênez pas. La règle d’or: Mieux vaut prévenir que guérir.

Voici des informations sur les principales situations à risque:

Newsticker

Complications sans quote-part personnelle: Jusqu’ici, les assurances considéraient les complications pendant la grossesse comme des maladies et facturaient une participation aux coûts. La révision de la loi est enfin entrée en vigueur. En cas de maladie, par ex. complications et prise de médicaments, il n’y a plus de quote-part personnelle à payer à partir de la 13e SG et jusqu’à 8 semaines après l’accouchement. Cela couvre par ex. la naissance prématurée, le diabète gestationnel, les infections ou une psychothérapie contre la dépression du post-partum. Sont exclus les traitements dentaires, les accidents, les examens prénataux et les infirmités congénitales. (swissmom Newsticker, 23/05/2014)

Last update : 02-05-16, BH

loading