nacktes Baby spielt mit seinen Füssen, Mutter liegt daneben

Ocytocine

L’ocytocine est un neuropeptide qui est stocké dans le cerveau et libéré au besoin. Cela suppose un stimulus particulier: pour l’ocytocine, il s’agit principalement des stimulations mécaniques du vagin, de l’utérus et des mamelons, ainsi que des contractions de l’orgasme. Un bébé qui pleure peut aussi provoquer la libération d’ocytocine, tout comme le contact peau à peu (caresses) et les rapports sexuels.

L’ocytocine (= du grec ancien pour «accouchement rapide») agit principalement sur le tissu musculaire de l’utérus. Le nombre de récepteurs de l’ocytocine sur ces tissus augmente à chaque semaine de grossesse. Vers la fin de la grossesse et lors de l’accouchement, l’hormone déclenche et ajuste les contractions. Après la naissance, l’ocytocine provoque des contractions des canaux lactifères dans la glande mammaire et pour stimuler la production de lait et la lactation.

Mais l’ocytocine n’est pas une hormone exclusivement féminine: chez l’homme, elle provoque la contraction des cellules musculaires des canaux éjaculateurs et joue donc un rôle pour l’éjaculation.

En plus de l’ocytocine circulant dans le sang, il existe celle libérée en parallèle dans le cerveau, qui modifie de manière ciblée l’activité de certains groupes de neurones. Par exemple, chez les deux sexes, l’ocytocine renforce la confiance aux autres, augmente la capacité à créer des liens, réduit le stress et fait diminuer l’anxiété. Pour ces raisons, on l’appelle aussi l’«hormone du bonheur», «du câlin» ou «de la fidélité». Elle aide à mieux reconnaître les sentiments des autres. Elle a donc une grande influence sur la relation mère-enfant. Les taux élevés d’ocytocine pendant l’allaitement calment la maman et réduisent son taux de cortisol, l’hormone du stress. Si le taux d’ocytocine est faible pendant le dernier tiers de la grossesse, les dépressions post partum sont plus fréquentes.

Son effet sur l’utérus est utilisé à des fins thérapeutiques pour faciliter l'accouchement. En cas de dépassement du terme, l’ocytocine peut servir à provoquer les contractions ou à les renforcer. Le même effet permet à l’ocytocine d’aider après l’accouchement, dans la situation dangereuse d’une hémorragie de la délivrance.

Newsticker

L’ocytocine renforce l'instinct paternel: L’ocytocine, entre autres effets, déclenche les contractions, joue un rôle important dans l’allaitement et consolide le lien émotionnel entre mère et nourrisson au cours des premiers mois. Mais elle peut aussi renforcer le rapport de confiance entre le père et l'enfant. Une équipe de chercheurs israéliens a filmé 35 pères qui jouaient avec leurs enfants de cinq mois. Sous l’effet de l’ocytocine, «hormone de l'affection» (en spray nasal), ils se tournaient plus souvent vers l’enfant, réagissaient plus à ses bruits et le touchaient plus longtemps. Fait étonnant, les bébés ont tout de suite réagi positivement à l’affection de leur papa et ont présenté eux aussi un taux d’ocytocine plus élevé dans l’étude... sans spray nasal! (Newsticker swissmom 15.8.2013).

Last update : 31-08-18, BH

loading