Spermien auf dem Weg zur weiblichen Eizelle

Perturbation des voies qui conduisent à la fécondation

Même lorsqu’un ovule est en voie de maturation et que suffisamment de spermatozoïdes mobiles sont présents, de nombreux facteurs peuvent empêcher l’union d’ovule et de sperme, donc la fécondation. La plupart du temps la fécondation des cellules germinatives est bloquée par des modifications pathologiques des trompes de Fallope.

Infertilité provoquée par l’oviducte: Chez un tiers des femmes victimes d’un désir d’enfant non comblé, la cause est une obturation des trompes de Fallope. Elles peuvent êtes complètement ou partiellement obturées. Les spermatozoïdes n’atteignent pas les ovules prêts à la fécondation, ou l’ovule fécondé ne peut pas se mouvoir en sens inverse vers l’utérus, donc être transporté vers le lieu de la nidation. Dans les cas les plus fréquents, les trompes sont endommagées par des inflammations, car les parois des trompes de Fallope et les fimbriae dans lesquelles sont recueillies les ovocytes lors de l’ovulation sont collées. De même peuvent être considérées comme causes des grossesses extra-utérines, des déformations consécutives à une opération ou à des proliférations spontanées de la muqueuse utérine (par exemple en raison d’une endométriose ou de myomes).

Des malformations des ovaires, des trompes de Fallope ou de l’utérus: ces dernières sont très rares. Chez cinq pour cent des femmes seulement des modifications anatomiques congénitales sont responsables de l’infertilité. Les anomalies qui rendent l’accès des trompes difficile aux spermatozoïdes peuvent être très diverses et ont la plupart du temps une origine génétique. Les malformations de l’utérus (anomalies de l’utérus) n’entraînent pas normalement une fertilité réduite, mais un pourcentage important de fausses couches.

Anticorps contre ovules ou sperme: dans des cas rares, le système immunitaire lutte contre les spermatozoïdes du partenaire ou contre son propre corps.   Il est ainsi possible que l’homme génère des anticorps contre ses propres spermatozoïdes, ce qui est identifiable par la présence de globules rouges dans le sperme. Il est rare que le corps de la femme détruise ses propres ovules. Plus souvent on retrouve des anticorps contre les spermatozoïdes de l’homme dans les sécrétions du col de l’utérus (glaire cervicale). Ainsi aucun spermatozoïde ne peut parvenir dans les trompes. Aucune fécondation n’a lieu. On peut mettre ceci en évidence en réalisant un test post-coïtal.

Perturbations du transport des spermatozoïdes. Dans quatre pour cent des cas, il existe suffisamment de sperme, mais il se peut qu’ils ne puissent pas pénétrer dans le corps de la femme lors de l’éjaculation, parce que les canaux sont obturés. Cette situation est comparable à l’obturation des trompes chez la femme. Les causes peuvent en être une stérilisation précédente ou les canaux de l’épididyme sont insuffisamment développés ou sont collés. A la suite d’une inflammation, on peut rencontrer des canaux de l’épididyme collés.

Last update : 25-04-16, BH

loading