Gebärmutter mit Eierstockzyste und Myom, Bild über Becken der Frau

Myomes et désir d’enfant

Il existe aujourd’hui toute une palette de traitements lorsqu’une femme est sujette à des souffrances occasionnées par des myomes. Tous ne sont toutefois pas indiqués, lorsque la femme concernée nourrit encore un désir d’enfant. On peut indiquer ici essentiellement deux procédés modernes qui rendent une grossesse encore possible: ablation du tissu par hystéroscopie avec MyoSure et ultrasons focalisés.

Les myomes sont des proliférations bénignes qui surviennent à l’intérieur ou à l’extérieur des tissus du muscle de l’utérus. Tant qu’ils n’occasionnent pas de souffrances, il n’est pas utile de procéder à un traitement - non plus durant la grossesse. Cependant, en cas de douleurs ou de saignements, il existe suivant la grosseur, la position et le nombre de myomes, essentiellement la possibilité de traitement par voie médicamenteuse ou chirurgicale et par procédé d‘embolisation des myomes ou par ultrasons focalisés.

Si vous n’avez pas encore planifié la création d’une famille, il est préférable de ne pas envisager de traitement médicamenteux avec un gestagène. L’écaillage du myome appelé aussi énucléation est moins approprié, car l’ablation du myome est réalisée à l’aide d’une boucle de résection qui détruit en même temps des parties du tissu. Les risques de cette méthode sont l’endommagement des organes proches, la possibilité que des cicatrices qui peuvent en résulter s’ouvrent lors d’une grossesse, tout comme le développement de tissus cicatriciels.

On a connaissance de quelques cas de femmes qui ont pu avoir une grossesse après avoir souffert de myomes. Un traitement ayant pour but d’empêcher l’apport de sang et ainsi la croissance des myomes par injections de minuscules particules synthétiques dans les artères, est considéré comme une contre-indication pour les femmes qui ont un désir d’enfant. Ceci signifie que l’on devra procéder auparavant à une analyse approfondie des myomes. Ce n’est que consécutivement à ces soins, que l’on pourra décider si une embolisation peut être envisagée au cas par cas, pour chacune des patientes et en accord avec leurs désirs.

Le traitement des myomes par ultrasons concentrés constitue un tout nouveau procédé. Tandis que les patientes sont allongées sur le ventre au-dessus d’une source de son, on dirige sur le myome des ondes acoustiques. En raison de la très haute température, les tissus du myome meurent et sont ensuite éliminés par le corps. Le traitement ambulatoire durant lesquels les patientes doivent rester immobiles dure de trois à cinq heures et est douloureux. Après l’intervention les douleurs disparaissent aussitôt, et le problème des longues menstruations surabondantes est réglé. Les résultats d’études récentes, tout comme les expériences en cabinet, prouvent qu’une grossesse est possible environ deux mois après l’intervention, pour autant que le traitement ait été pratiqué à l’aide d'un système certifié adapté.

Le traitement par hystéroscopie avec MyoSure (pratiqué en passant par le vagin) constitue un autre procédé nouveau, et pour l’heure la méthode la plus sûre pour les femmes qui veulent avoir un enfant. Ceci tient entre autres à un appareil l’on appelle le morcellateur, grâce auquel les tissus sont ôtés. L’innovation réside dans la position de la fenêtre de découpe sur le côté, grâce à laquelle le risque de rejet par les tissus est notablement minimisé. S’agissant d’une ablation totalement mécanique des tissus, sans adjonction de courant électrique, aucun tissu ou organe se situant à proximité ne subit des dommages. L’ablation d’un myome de 4,5 cm dure environ 10 minutes. Cette intervention est donc très brève comparée à d’autres méthodes, elle ne laisse pratiquement pas de cicatrices et est généralement très douce.

Chez les femmes qui n‘ont plus de désir d’élargir leur famille, la décision pour la thérapie la plus propice dépend de la position, de la grosseur et du nombre de myomes. Il est important de noter qu’il existe une palette d’interventions nouvelles permettant de sauver l’utérus. De plus en plus fréquemment, une hystérectomie (ablation de l’utérus) sera conseillée aux femmes concernées uniquement dans les cas où aucune autre option thérapeutique ne puisse être envisagée.

Last update : 25-04-16, BH

loading