Ungewollt kinderlos

Sans enfant - pourquoi?

Soyez patiente envers vous-même. Il est tout à fait normal et ne signifie en aucun cas une fertilité dysfonctionnelle quand les premiers cycles sans contraception passent sans qu’une grossesse s'annonce. Seulement un peu plus de la moitié de toutes les femmes tombe enceinte pendant les six premiers mois, et une femme sur cinq doit patienter plus d’une année.

Le désir d'avoir un enfant ne peut pas toujours être comblé immédiatement. Avant qu’une grossesse s'annonce, de nombreux facteurs concertés doivent être réunis. La probabilité d’une grossesse en soi ne correspond qu’à 25% par cycle environ, même sous des circonstances optimales. Cela signifie que la probabilité de ne pas tomber enceinte est bien plus élevée que la probabilité de tomber enceinte! De plus, un pourcentage important (la moitié éventuellement) de tous les ovules humains fertilisés présente une anomalie chromosomique rendant l’enfant non viable, et la nature empêche d’emblée que l’ovule s’implante dans l’utérus. De même, des grossesses bien implantées et enregistrées précocement, à savoir après un test positif dans la 5ème semaine, environ 15% se terminent par un avortement spontané. Ces nombres sont une preuve des mécanismes de la nature pour éliminer les embryons dont le développement est perturbé et qui souffrent le plus souvent des défaillances génétiques.

Selon des recherches à grande échelle auprès de nombreux couples qui voulaient avoir un enfant, il s'est avéré qu’une grossesse est survenue durant les 4 premiers mois « d'essais » chez quelque 60% de ces couples. Près de 80% de tous les couples ont pu combler leur désir de grossesse après moins d’une année. On parle de stérilité seulement quand les deux partenaires souhaitent avoir un enfant, et que les rapports sexuels non protégés normaux ne produisent pas de grossesse dans un délai de deux ans. Les spécialistes en médecine de reproduction conseillent surtout les couples plus âgés (de plus de 35 ans) de patienter une année au maximum avant de chercher un diagnostic. Pas moins de la moitié des couples peut être aidée avec de bons conseils et quelques tentatives de traitement simples. Le reste devra se poser la question s’il faudrait avoir recours à une thérapie complexe comme l’insémination et la fertilisation in vitro (insémination artificielle).

Chez un certain nombre de couples, ces techniques ne portent pas de fruit: un couple sur six reste sans enfant, et cette tendance augmente progressivement. Pourquoi? Selon les experts, l’infertilité croissante est due aux mutations sociales. Toujours plus de femmes actives attendent avant d'avoir un enfant: d'abord la carrière, ensuite les enfants. Il est clair qu’une grossesse dépend entre autres de l’âge de la femme. Plus une femme est âgée, plus elle aura du mal à tomber enceinte, et plus la probabilité d’une fausse couche sera grande.

Par le passé, on croyait souvent que l’infécondité non désirée était toujours la « faute » de la femme. Aujourd’hui, on sait, au contraire, que les causes dépendent autant des femmes que des hommes. Dans quelque 30% des cas, la cause réside exclusivement chez la femme, dans environ 30% des cas elle réside exclusivement chez l’homme et dans à peu près 30% des cas chez les deux partenaires. Seulement pour une minorité des couples dont le désir d’avoir un enfant n'est pas comblé, il est impossible de déterminer la cause de l’infertilité.


Questions fréquentes

Est-ce que le fait de prendre la pilule pendant des années empêche de tomber enceinte?

Faut-il systématiquement attendre une année avant de consulter si l'on n’arrive pas à avoir d’enfant?

Newsticker

L’asthme diminue la fertilité: des chercheurs danois ont déterminé que l’asthme bronchique peut avoir un effet négatif sur la fertilité des femmes. Des chercheurs ont comparé les données de plus de 15 000 jumelles âgées de 12 à 41 ans avec et sans asthme. 27 pour cent des femmes souffrant d'asthme avaient des problèmes à tomber enceinte. En revanche, seulement 21,6 pour cent des femmes en bonne santé participant à l’étude ont tenté en vain pendant une plus longue durée. Il s'est avéré également, que les femmes asthmatiques non traitées ont dû patienter plus longtemps avant de tomber enceinte (30,5 pour cent) que celles qui avaient reçu un traitement pour l'asthme (23,8 pour cent). (swismom Newsticker, 13.2.14)

Last update : 01-09-20, BH

loading